Menu

 


Nouvelle note circulaire de l’AIRMS à la Mugefci / Mesmin Komoé, Pca : "…Aucun mutualiste ne pourra bénéficier des prestations s’il n’est enrôlé à la CMU"

Nouveau Réveil- 19/7/2021 
   
Samedi 17 juillet 2021, au Cercle des rails au Plateau, Mesmin Komoé, PCA de la Mutuelle générale des fonctionnaires de Côte d’Ivoire (Mugefci) a dressé son bilan de 2017 à 2021. Elu le 25 octobre 2017, Mesmin Komoé, ne peut être candidat à un autre mandat selon les textes de la mutuelle. Devant les journalistes, il a rappelé les engagements qu’il avait pris pendant la période électorale en 2017. Notamment : promouvoir les valeurs mutualistes, gérer de façon performante la Couverture Maladie Universelle en tant qu’Organisme Gestionnaire Délégué ; mettre en place une complémentaire santé et bien-être adaptée aux besoins des mutualistes après une étude actuarielle poussée; faciliter et moderniser l’accès aux prestations; améliorer les capacités socio-économiques ; mener une politique de prévention. Mais avant de dévoiler le niveau d’exécution de ces engagements, Mesmin Komoé, a fait l’état des lieux sommaire avant son arrivée. Une situation qui selon lui n’était pas reluisante. Il a ensuite dressé son propre bilan en présentant les principales réalisations.


La facilitation de l’accès aux prestations

Il s’agissait, d’abord, pour nous, a relevé Mesmin Komoé « de lever l’injustice qui frappait les fonctionnaires en attente de leur premier mandatement. Ainsi, depuis janvier 2019, les fonctionnaires de cette catégorie sont pris en charge. A ce jour, ce sont 5893 bénéficiaires dont 3818 adhérents qui ont été enregistrés et 2130 parmi eux ont bénéficié des prestations. Ensuite, il fallait autoriser la prescription des infirmiers et sages-femmes. Le référentiel est adopté et il ne reste plus que l’autorisation du Ministère de la Santé. Dans le souci de rendre les services de la Mugef-ci disponibles toute la journée, il a été institué un service continu. Ainsi, depuis 2018, les services sont ouverts de 8 heures à 17 heures. La prise en charge peut se faire également à distance. En effet, depuis 2019, il est créé un Call center qui permet de traiter des requêtes sans se déplacer. C’est environ 6000 requêtes traitées chaque mois. Par ailleurs, le mutualiste peut désormais créer son espace mutualiste sur le site internet de la mutuelle et suivre les opérations le concernant. La question de la légalité du Service Médical des Fonctionnaires a été réglée. Depuis son ouverture en 2002, il fonctionnait sans aucune autorisation. En mai 2019, le centre optique mutualiste a été ouvert. C’est un centre ultramoderne qui fait partie des meilleurs en Afrique sub-saharienne. Dans l’urgence, suite à la crise née de la volonté de l’Association des Cliniques Privées de nous imposer une nouvelle tarification, nous avons établi des partenariats avec la Clinique bien connue à Yopougon ainsi qu’un Hôtel Médical Mutualiste à la Riviera. La Mugef-ci est présente au capital de cette dernière clinique et vient d’achever les discussions pour être actionnaire majoritaire avec acquisition en pleine propriété des bâtiments

En outre a poursuivi Mesmin Komoé, « d’autres bâtiments ont été acquis en pleine propriété en vue de réaliser des Smf à Daloa, Bouaké, Yamoussoukro, Soubré. En Outre, la Mugef-ci dispose d’assiette foncière à Abengourou, Daoukro, Dimbokro, Yamoussoukro, Bouaké et Riviera Abatta. Elle a accrû ses représentations locales par l’ouverture des représentations de Cocody, et Bongouanou. Celles de Sassandra et Dabou sont prêtes et seront inaugurées dans les prochains jours. Celles de Yopougon et Soubré sont en cours d’aménagement. (Les bâtiments ont été acquis en pleine propriété). Pour accroître les capacités économiques et financières en vue de garantir durablement la qualité des prestations, la MUGEF-CI a érigé un bâtiment annexe de 4 étages sur son site du Plateau. Nous avons également bâti un ensemble immobilier de 5 immeubles dont un R+5 de très haut standing, aujourd’hui entièrement achevé et 4 autres immeubles R + 5 de haut standing en cours d’achèvement sur le site d’Abatta. Enfin, la facilitation de l’accès aux prestations se traduit par la dématérialisation et la digitalisation du système de prise en charge ».

Dès 2018, a expliqué le conférencier, « L’équipe projet a été mise en place pour la mise en route effective de la Carte Unique et Intelligente (Cui). A ce jour, c’est un effectif de 463.745 mutualistes qui disposent de la Cui sur un effectif de 790.227 actifs, soit 58,7%. De janvier 2020 à ce jour, 851.217 prises en charges ont été réalisées via cette carte. Elles sont effectives dans 213 localités, 789 pharmacies, 232 cliniques et sur 3429 terminaux déployés. Avant la fin de l’année 2021, nous serons à 100% déployés sur le réseau…».



La gestion de la CMU en tant que OGD

La MUGEF-CI a été retenue comme Organisme Gestionnaire Délégué (OGD) prestation pour la Couverture Maladie Universelle. A ce titre, elle est chargée de la liquidation des feuilles de soins de la CMU. Ainsi, d’octobre 2019 à ce jour, a indiqué Mesmin Komoé, la MUGEF-CI a traité 266.143 bons CMU. Jusqu’en février de cette année 2021, le nombre de feuilles de soins liquidées par la MUGEF-CI est 167.667 représentant un montant de charge de prestation de 421.349.735 francs CFA ». Il a jugé bon de rappeler que « c’est après le plaidoyer mené exclusivement par la MUGEF-CI que l’Etat de Côte d’ivoire a consenti au payement d’une part patronale de 50 % sur les cotisations CMU des Fonctionnaires ainsi que leurs ayants droit mais limités à 8 personnes. Le même plaidoyer a conduit à la prise en charge par l’Etat de la période de carence de 3 mois ainsi que l’accès aux prestations CMU pour tous les fonctionnaires même non encore enrôlés à la CMU. Cette disposition d’ailleurs prend fin au 31 décembre 2021 ».

Il a averti, cependant, que considérant « La note circulaire que vient de nous faire parvenir l’Agence Ivoirienne de Régulation de la Mutualité Sociale (AIRMS), aucun mutualiste ne pourra bénéficier des prestations de la mutuelle s’il n’est préalablement enrôlé à la CMU ».



La gestion financière

A notre prise de fonction en 2017, a dit Mesmin Komoé, « La Mugef-ci présentait un résultat comptable déficitaire de 2.405.198.326 francs. Le résultat comptable est positif et la mutuelle a pu dégager des excédents de gestion de 300.574.405 francs en 2018, 787.456.068 francs en 2019 et 958.976.983 francs en 2020. Ces différents excédents réalisés ont permis d’améliorer les prestations servies. Ainsi, en 2020, une liste additive de 406 nouveaux médicaments est venue renforcer le panier de soin du régime complémentaire obligatoire le faisant passer à 2013 médicaments.

En outre, un Fonds de secours mutuel a été institué et ce fonds a servi des prestations pour un montant de plus de 160 millions. »


Des dispositions éliminent déjà des candidats

Lors de sa conférence de presse, samedi 17 juillet 2021 au Cercle du Rail au Plateau, Mesmin Komoé, Pca de la Mugefci, a déploré l’attitude de certains candidats aux élections des comités de gestion de la Mutuelle. Ces derniers, selon lui, versent dans la délation, les accusations sans fondement. Sans les citer, Mesmin Komoé a lâché une bombe à leur encontre : « Certaines dispositions, notamment l’article 31 éliminent certains candidats. Pour être candidat, il faut se faire élire administrateur et pour être administrateur, il faut d’abord être un délégué » a-t-il dit. Les prétendants au Conseil d’administration pour ces élections qui auront lieux dans quelques temps, devront donc franchir des étapes avec les conditions qui vont avec.


Le Nouveau Réveil © 2005. Tous droits réservés
Réalisation et hébergement : Weblogy