Menu

 


Côte d’Ivoire / Santé publique : 20% de taux de mortalité sont dus aux AVC

Nouveau Réveil- 3/7/2021 
   
Pour permettre aux pharmaciens et aux médecins généralistes de jouer pleinement leur partition dans le processus de dépistage ambulatoire de la fibrillation auriculaire, il a été organisé le 24 juin dernier une journée sur les Accidents vasculaires cardiaques (AVC). Cette journée organisée avec l’appui de la Société ivoirienne de cardiologie et celle de Neurologie à la maison du Pharmacien sise au Vallon à Cocody. Elle a été organisée par BIOTECH-CI. Deux temps forts ont meublé cette journée. Une conférence sur les AVC et les fibrillations Auriculaires et les moyens de prévention, suivie d’une présentation de Mydiagnostick avec démonstration et dépistage gratuits suivie de trois ateliers réservés aux médecins et pharmaciens. Placé sous le thème « L’AVC tue, le dépistage pour prévenir », la rencontre a permis de comprendre que les AVC sont un vrai problème de santé publique. Les accidents cardiovasculaires sont dus à une interruption brutale de la circulation du sang dans une partie du cerveau. Dans le monde, une personne meurt toutes les 4 secondes d’un AVC. Première cause de handicap chez les sujets jeunes, première cause de mortalité chez les femmes. 20% de taux de mortalité en Côte d’Ivoire sont dus aux AVC. Selon Dr Hathry Jean-Hubert, Pharmacien, Directeur général de Biotech-CI. 17,3 millions de personnes sont mortes d’AVC en 2018. « Les 4/5 de ces décès surviennent dans les pays à revenu faible comme la Côte d’Ivoire. Une progression de 23 millions de nouveaux cas en 2020. En Côte d’Ivoire, il ne se passe une journée sans qu’une personne ne soit frappée d’AVC. En 2000, environ 115.217 décès ont été constatés suite aux maladies non transmissibles, les maladies cardiovasculaires ont contribué pour 15%. » L’AVC est la 2ème cause de mortalité dans le monde. Une pléthore de facteur aggravante y sont pour quelque chose. Selon Dr Hathry Jean-Hubert « contrairement à certaine statistique qui privilégie les personnes âgées, depuis quelques années, des sujets plus jeunes sont touchés. Aussi, nous sommes tous concernés par cette maladie, ce n’est plus une maladie de personnes âgées. » Expliquant les causes, il révèle : « L’AVC est une souffrance du cerveau due à une interruption de l’alimentation des cellules du cerveau en oxygène. La fibrillation auriculaire est un trouble cardiaque paroxystique ou chronique fugace ou sournois avec ou sans symptômes qui passe le plus souvent inaperçu mais avec le temps provoque 1/3 des AVC. C’est énorme, les signes sont tellement banals, palpitation, étouffement, picotement, serrement dans la poitrine, de fatigue brusque, de vertige qui sont souvent mis sur le compte de mauvais pressentiments, de superstitions, d’angoisse… Ou tout simplement de la fatigue. En un mot, ce sont des symptômes que nous avons tous ressentis au moins une fois et que nous avons banalisés, mais qui sont de véritables signes annonciateurs de risque d’AVC. Sans vouloir semer la panique, mais c’est pour attirer l’attention de tout le monde sur ces petits signes qui nous alertent et qui sont souvent négligés. »

Pour lui, tout le monde, est concerné : « Nous sommes des accidentés cardiovasculaires cérébraux en sursis. Notre alimentation, notre mode de vie, largement sédentaire, notre manque d’activités sportives, le stress, notre comportement avec l’alcool, avec le tabac, le manque de bilan de santé régulier et sérieux, notre négligence sont des facteurs aggravants des AVC qui sont devenus tellement fréquents qu’on ne saurait parler d’accident mais devenu tellement banalité. »

Ce dispositif accessible de dépistage précoce, Mydiagnostick, c’est de permettre aux médecins, aux pharmaciens et généralistes de jouer pleinement leur partition dans le processus de dépistage ondulatoire de la fibrillation auriculaire, dans le but de faire reculer cette maladie. C’est un dispositif se présentant sous forme de bâtonnet qui permet de faire un autodiagnostic de la fibrillation auriculaire par l’analyse d’un électrocardiogramme en 60 secondes, il permet de dépister la probabilité d’un patient à faire un Accident Cardio Vasculaire d’origine cardiaque ou AVC ischémique.


Le Nouveau Réveil © 2005. Tous droits réservés
Réalisation et hébergement : Weblogy