Menu

 


COVID-19 : Joue-t-on avec le feu ?

Nouveau Réveil- 27/3/2021 
   
Entre février et mars 2021, le nombre moyen de cas positifs a plus que doublé, passant de 156 à 360. Le nombre total de décès a également fortement augmenté, passant de 5 en décembre 2020 à 35 en février 2021 et 36 au cours des 3 premières semaines de mars. La situation très inquiétante observée, en dépit des doses de vaccins acquises et dont la campagne a commencé depuis le 01 mars, a fait réagir le gouvernement à travers une réunion du Conseil national de sécurité qui s’est réunie, hier vendredi 26 mars, en présence du chef de l’Etat. Après qu’un pic record de 757 nouveaux cas soit observé pour la seule journée du jeudi 25 avec 5 décès. Au moment où des mesures idoines sont attendues de cette rencontre, le gouvernement s’est contenté d’indiquer aux populations d’observer les mesures barrières, de décider de la prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 juin 2021. D’élargir la vaccination aux personnes de 18 ans et plus et de procéder à la décentralisation de la campagne de vaccination. A la date du 25 mars 2021, la Côte d’Ivoire compte donc 42 074 cas confirmés dont 37 797 personnes guéries, 229 décès et 4 048 cas actifs. Le nombre total d’échantillons est de 497 211. Le 24 mars, 1649 personnes ont été vaccinées avec un total de 29 535 personnes vaccinées contre la COVID-19 du 1er au 24 mars. Quand on observe le déplacement de foule lors des récentes évènements et ce depuis le mois de février sans aucune précaution, il ne faut pas s’étonner de la montée des chiffres en ce qui concerne les nombreux cas de contaminations à la COVID-19. C’est comme le médecin après la mort. Il faut dire tout net, l’Etat n’est pas exempt de reproche. Il se compte au nombre de ceux que l’on peut taxer de responsables de l’augmentation des cas pour n’avoir pris de mesures pour faire respecter et observer les mesures barrières, notamment la distanciation sociale. A côté de cela, il y a la question du vaccin. Seules 30.000 personnes se sont faits vacciner en Côte d’Ivoire là où certains pays, qui ont reçu les doses de vaccin après la Côte d’Ivoire enregistrent plus de 400.000 personnes vaccinées. Que se passe-t-il ici en Côte d’Ivoire pour que les choses piétinent ? Certaines formations syndicales interrogées sur la prise du Vaccin, notamment l’Intersyndicale des fonctionnaires, dit n’avoir pas été contactées pour aider dans la sensibilisation de masse, mais encore moins dans la préparation de la campagne de vaccination en cours…Et c’est ainsi pour plusieurs secteurs ignorés dans le cadre de cette campagne de vaccination. Ceci pourrait bien expliquer le fait que la vaccination piétine toujours là où l’on devrait observer un plus grand nombre de personnes vaccinées. Autant de questions à régler…

JEAN PRISCA


Le Nouveau Réveil © 2005. Tous droits réservés
Réalisation et hébergement : Weblogy