Menu

 


Arrestation des cadres et jeunes Ebrié / Les femmes Atchan des 63 villages crient leur colère : « Notre peuple est victime de nombreuses injustices »

Nouveau Réveil- 1/12/2020 
   
Le Collectif des femmes Atchan des 63 villages Ebrié a fait une déclaration, hier, dans le village d’Akouédo, pour dénoncer les arrestations « injustes et arbitraires» des cadres et jeunes du peuple Tchaman. Elles appellent à la libération immédiate d’Aguédé Yves, fédéral Fpi, opérateur économique, arrêté, récemment, et déporté à une destination inconnue, ainsi que tous ceux des leurs qui croupissent dans les prisons pour des raisons politiques. Aussi, ont-elles annoncé des actions dont le contenu n’a pas été dévoilé.

Ivoiriens, Ivoiriennes, Amis de la Côte d'Ivoire.

Nous sommes présentes devant vous afin de vous alerter sur la situation tragique qui prévaut en ce moment dans notre pays mais surtout au niveau du peuple Tchaman.

Avant la lecture de la déclaration, nous vous invitons à vous incliner respectueusement devant la mémoire de toute la jeunesse ivoirienne tombée depuis le 13 Août 2020 sous les balles et machettes assassines de milices tueuses. Observons ensemble une minute de silence....

Le collectif des femmes Atchan des 63 villages... dénonce l'arrestation arbitraire de la jeunesse ivoirienne en général et plus particulièrement de la jeunesse Atchan.

En effet, depuis le 13 Août 2020, des jeunes Atchans répondant au mot d'ordre de désobéissance civile ont été arrêtés et détenus arbitrairement par le régime d'Abidjan. Ce sont pour la plupart des élèves, étudiants, ou simples citoyens lambda.

Le jeudi 26 Novembre 2020, un leader politique de la jeunesse Atchan a été enlevé et envoyé vers une destination inconnue

Il s'agit d'AGUÉDÉ YVES PAULIN , leader politique, précisément fédéral du Fpi de la Commune de COCODY, leader incontesté de la jeunesse Tchaman, fils du village d'Akouédo, membre de la catégorie Tchagba AGBAN.... Il est la énième victime de cette pratique moyenâgeuse et indigne de notre pays.

Hélas ! Mille fois hélas! Les femmes Atchan constatent et déplorent l'arrestation de tous ces leaders. Elles dénoncent, avec la dernière énergie, la capture et la détention arbitraire d'Aguédé Paulin alors qu'il vaquait tranquillement à ses occupations

En effet, Aguédé Paulin, leader politique, est également un opérateur économique, pourvoyeur d'emplois... De nombreux jeunes sont embauchés dans ses diverses entreprises. Aguédé Paulin organise régulièrement des actions de solidarité à l’endroit des démunis, des veuves et orphelins.... C’est un homme au grand cœur.

Le collectif des femmes ATCHAN des 63 villages s'insurge contre cette forfaiture.

Cet acte qui vient s'ajouter à une série d'humiliations envers le peuple Atchan est considéré comme une véritable balafre.

En effet, notre peuple est victime de nombreuses injustices. Nous avons donné cette belle capitale, Abidjan, à la Côte d'Ivoire. Mais nos enfants, nos pères, nos frères sont traités sans la moindre considération.

S'il ne s'agit pas de chefs ébrié régulièrement jetés en prison comme de vulgaires bandits, ce sont des Atchan qu'on emprisonne ou contraint à l'exil... Nous rappelons les cas du Maire Noël Akossi Bendjo contraint à l’exil, du secrétaire général de Eds, Étienne M’Ponon. Et de bien d’autres emprisonnés pour leur conviction politique.

Nous condamnons :

1) l'arrestation d'Aguédé Yves Paulin et interpellons le régime en place afin qu'il se rappelle que ce sont les Tchaman qui ont fait preuve de bienfaisance, d'hospitalité en donnant leur région.

2) Nous interpellons le pouvoir en place sur l'absolue urgence de cesser cette traque envers la jeunesse.

Traque dont nul ne mesure encore les conséquences.

3) Nous demandons la libération immédiate de M Aguédé Paulin Yves

4) Nous interpellons les organisations nationales et internationales des droits de l'homme pour qu'elles se saisissent du cas des jeunes injustement incarcérés et du cas spécifique de notre frère, Aguédé Paulin, ne sachant pas où il se trouve et ignorant les conditions de sa détention

5) Nous Interpellons la Direction du FPI, la vice-présidente Simone Ehivet Gbagbo, M. Assoa Adou, Mme Lorougnon Marie Odette, d'œuvrer sans relâche à la libération de ce digne fils Atchan.

Nous rappelons que le peuple Tchaman est un peuple pacifique qui a épousé les lois et valeurs de la République.

Nous appelons au dialogue, à la Paix, à la tempérance, au respect des droits des citoyens et citoyennes de ce beau pays défiguré, hélas, par des pratiques politiques obsolètes et pitoyables.

Tous unis pour la libération d'Aguédé Paulin !

Vive le peuple souverain de Côte d'Ivoire !

Vive le peuple Tchaman !

Vive la République de Côte d'Ivoire

DIEU nous bénisse !

Fait à Abidjan le 30 Novembre 2020


Le Nouveau Réveil © 2005. Tous droits réservés
Réalisation et hébergement : Weblogy