Menu

 


Décédé le 22 novembre dernier : Doumbès inhumé, hier, à Williamsville

Nouveau Réveil- 28/11/2020 
   
Le journaliste Mamadou Doumbia a définitivement rangé sa plume en quittant à jamais la terre des hommes. En effet, hier, vendredi 27 novembre 2020, celui qu’on appelait affectueusement Doumbès dans le milieu de la presse ivoirienne a signé son ultime article au cimetière de Williasmville.

Tout a débuté, dans la matinée, avec la levée du corps à la Morgue de l’Hôpital Militaire d’Abidjan (HMA) suivie de la prière mortuaire à la grande mosquée du Plateau Dokui (Mahou). Dans la maison d’Allah, en présence de parents, d’amis, de collègues et de plusieurs confrères de la presse nationale et internationale, des prières ont été dites pour le repos de l’âme de l’illustre disparu.

Le dernier acte de cette journée d’adieu au sous-directeur de la Communication et des Relations publiques au ministère de la Communication et des médias, par ailleurs, membre fondateur du Journal "L’Expression" et président du Réseau des Acteurs des Médias pour les Droits des Enfants (RAMEDE-CI) fut le départ pour le cimetière de Williasmville dans la commune d’Adjamé.

14H, c’est l’ultime séparation douloureuse d’avec ceux qui l’ont aimé et côtoyé quand la dépouille de Doumbès est ensevelie accompagnée de prières et de bénédictions des imams et de la communauté musulmane dont il était un fervent adepte.

Adieu, Doumbès et qu’Allah t’accorde son paradis céleste !

TRETA ZOUMANA


Le Nouveau Réveil © 2005. Tous droits réservés
Réalisation et hébergement : Weblogy