Menu

 


Affaire de l’ex Adjudant Sanogo Seydou: Les 8 enseignants stagiaires libérés, hier

Nouveau Réveil- 27/11/2020 
   
Les Huit (08) instituteurs-stagiaires qui avaient été interpellés dans le cadre de l’affaire de l'ex Adjudant Sanogo Seydou, de la Gendarmerie Nationale dont le corps a été retrouvé calciné au PK 6 de l'axe Yamoussoukro-Bouaflé entre les villages d'Abouakouassikro et de Bonzi, ont été relaxés, hier. L’arrestation de ces instituteurs stagiaires avait soulevé la colère de plusieurs organisations syndicales qui avaient exigé leur libération dans un délai bref, au risque de paralyser l’école dans son ensemble. Le Syndicat national de l'Enseignement primaire public de Côte d'Ivoire (SYNEPPCI) et le Syndicat autonome de l’Enseignement primaire public de Côte d’Ivoire (SAEPPCI) et le Mouvement des instituteurs pour la défense de leurs droits (MIDD) avaient ouvertement interpellé le procureur de la République sur cette question. Ils avaient plaidé pour la célérité de la procédure en vue de la libération effective de ces derniers au cas où leur responsabilité ne serait pas établie dans le meurtre de l’Adjudant Sanago Seydou. Depuis hier donc, Bakayoko Daouda (Epp Bonzi1), Djatchi Gnabro Thierry (EPP Bonzi 2) ; Gnarou Cyrille (EPP Bonzi 1) ; Koffi Serges Patrick, (EPP Yamoussoukro Energie), Touré Yoregnouman Fidèle (EPP Bonzi 2), Amala Léandre (EPP Bonzi 2), Soro Kanifou (EPP Bonzi 2), N’Dri Junior (EPP Bonzi 2) sont enfin libres et peuvent reprendre la craie dans leurs différentes salles de classe.

JEAN PRISCA


Le Nouveau Réveil © 2005. Tous droits réservés
Réalisation et hébergement : Weblogy