Menu

 


Développement de la Côte d’Ivoire par l’action de la société civile : Le suivi indépendant des projets, un véritable levier à privilégier

Nouveau Réveil- 2/9/2020 
   
La Convention de la Société Civile lvoirienne (CSCI) a organisé le troisième forum de restitution national de son projet dénommé : “Suivi indépendant et participatif de la société civile des projets issus du Contrat de Désendettement et de Développement (C2D) en Côte d'Ivoire“. Après la fin des activités de l'année 3 du projet, le forum de restitution national a décidé de présenter les résultats obtenus par la CSCI à l'issue de la collecte des données sur les projets réalisés sur financement du C2D dans 23 régions de la Côte d'lvoire. A l’ouverture de cette rencontre qui a eu lieu à la Conférence Episcopale Régionale de l'Afrique de l'Ouest (CERAO) sise à Abidian, II Plateaux, responsable du suivi et évaluation au Secrétariat Technique du C2D (ST-C2D), a Didier Kouakou a rappelé que l’objectif général poursuivi par la présente action est de faire la restitution du suivi indépendant aux parties prenantes et de manière spécifique, présenter les résultats du suivi indépendant et offrir un cadre d’échange sur le suivi indépendant du C2D aux parties prenantes. Selon les initiateurs, l’occasion est toute trouvée pour présenter le mécanisme et le fonctionnement du suivi indépendant, les résultats obtenus, son impact ainsi que les difficultés éventuelles rencontrées sans oublier les perspectives. Le forum de restitution est en outre l’opportunité offerte à la CSCI de partager son expérience en matière de représentation et de participation citoyenne de la société civile dans les instances et mécanisme du C2. La surveillance des politiques publiques par la société civile, appelée communément Contrôle Citoyen de l’Action Publique (CCAP), est devenue, de nos jours, à la fois une exigence et un baromètre de la démocratie participative. Après une année de mise en œuvre du projet suivi indépendant, il convient d’en faire une évaluation et recueillir les avis des parties prenantes pour mieux l’affiner. Pour le Coordonnateur National de la CSCI, Mahamadou Kouma, il était question, au cours de ce forum, de passer en revue les acquis à consolider, les insuffisances à corriger et d’explorer les sentiers novateurs du futur. «Nous sommes aujourd’hui à notre troisième forum de restitution. Pleinement engagés dans la redevabilité, nous avons inscrit, comme un principe sacro-saint du suivi indépendant, l’obligation de rendre compte à la fin de chaque année budgétaire, à nos mandants et à l’ensemble des parties prenantes. Cet exercice qui s’apparente à une tribune du donner et du recevoir, est éminemment important pour nous, dans le sens où il nous permet de faire une analyse critique de nos activités et de recueillir des avis et suggestions à l’effet de faire de cet instrument qu’est le suivi indépendant, un véritable levier, un excellent outil au service du développement de la Côte d’Ivoire par l’action des acteurs de la société civile que nous sommes » a-t-il dit. Le représentant de l’Agence Française de Développement (AFD) a réitéré l’engagement de son institution à accompagner la Côte d’Ivoire pour son développement. Notons qu’il a été mis à la disposition de la République de Côte d’Ivoire une subvention de neuf millions sept cent vingt-cinq mille deux cent soixante-cinq Euros (9 725 265 EUR), soit six milliards trois cent quatre-vingt millions de FCFA (6,38 Mds FCFA) sur les ressources du C2D.

FRANÇOIS BECANTHY


Le Nouveau Réveil © 2005. Tous droits réservés
Réalisation et hébergement : Weblogy