Menu

 


Moussa Sanogo, S.E chargé du Budget et du portefeuille de l’Etat : « L’administrateur doit être au diapason des nouvelles techniques pointues de gestion »

Nouveau Réveil- 31/7/2019 
   
Le Secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre chargé du portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo, demande aux administrateurs des sociétés publiques d’intégrer de nouvelles techniques pointues de gestion dans l’exercice de leurs fonctions afin d’améliorer leurs performances. Il l’a réaffirmé récemment, à l’occasion de la signature de la convention entre le gouvernement, à travers la Direction générale du portefeuille de l’Etat (Dgpe), et l’Institut national des administrateurs de Côte d’Ivoire (Inad-Ci) pour la formation des mandataires sociaux, par la seconde entité signataire. « L’administrateur de société publique doit être désormais au diapason des nouvelles techniques pointues de gestion et d’administration de sociétés.

Il doit apporter, par son expertise, une valeur ajoutée significative à sa structure en contribuant à la performance de celle-ci. Notre ambition est de créer un corps d’élite d’administrateurs qui rivalisent de savoir-faire et savoir-faire faire ainsi que de compétence avec ce qu’il y a de meilleur dans le monde en la matière » a indiqué Moussa Sanogo qui a procédé au lancement officiel dudit programme de formation. Il a également rappelé que plusieurs mesures prises par le gouvernement, notamment, la remise d’une feuille de route aux dirigeants sociaux relative à l’amélioration du fonctionnement des organes d’Administration et de gestion ; l’adoption d’une stratégie de gestion du Portefeuille de l’État visant à en faire un instrument clé pour le développement économique du pays ; le renforcement du cadre du suivi de la gouvernance de ces sociétés ont permis des avancées dans la gouvernance et la performance du portefeuille dans son ensemble avec un résultat net global passant d’un déficit de 23,4 milliards FCFA en 2014 à un bénéfice de 307 milliards FCFA en 2017.

« Les dividendes sont passés de 10 milliards FCFA en 2015 à 23,9 milliards FCFA en 2017, permettant au portefeuille de l’État de contribuer davantage au financement du budget de l’État. Des progrès sont également notés dans le fonctionnement des organes d’administration avec un taux moyen de participation des administrateurs aux réunions de 88% en 2018, et avec 45% des points d’ordres du jour des Conseils d’Administration consacrés aux questions stratégiques contre 30% en 2014 » a-t-il rappelé. A en croire madame Zunon Kipré, présidente de l’Inadci, ce programme dont l’objectif principal recherché est l’amélioration et la performance des sociétés publiques, comprend trois modules portant sur : « Gouvernance d’entreprise: rôle et responsabilité des mandataires sociaux », « Finances et gouvernance économique-Audit environnement de contrôle et gestion des risques », « Les mandataires sociaux face à la stratégie et à la politique Rse de l’entreprise » ; Et devrait se dérouler par groupe de 30, sur une durée de 6 jours.

F.B


Le Nouveau Réveil © 2005. Tous droits réservés
Réalisation et hébergement : Weblogy