Menu

 


Bongouanou: le domicile de la mère de la ministre Amah Téhoua part en fumée

Nouveau Réveil- 10/2/2017 
   
C’est la désolation dans la famille de Madame la ministre Amah Marie Téhoua. En effet, le domicile de sa génitrice situé au quartier Agnikro de Bongouanou a été entièrement ravagé par un incendie dans la nuit du mardi 31 janvier au mercredi 1er février. Selon les premières informations que nous avons obtenues, l’incendie se serait déclenché aux environs de minuit. Mme Ehui Aya Angèle, mère de la ministre Amah Marie Téhoua, a été sortie de son paisible sommeil par une odeur de brûlé. Quelques instants étourdie, elle constatera, par la suite, la présence d’une épaisse fumée qui s’est très vite propagée dans la maison. Prise de panique et la voix étouffée, elle ne parvient pas à alerter la maisonnée, encore moins le voisinage. Elle s’emploiera au prix de multiples efforts à se sortir de sa chambre puis de la maison et à gagner la cour. C’est alors qu’elle réussit à réveiller les enfants et tous les parents vivant dans la même cour. Ceux-ci ont, à leur tour, alerté les riverains. Avec leur aide, la lutte contre les flammes dont l’ardeur avait rapidement gagné en intensité s’est engagée. Ce n’est que vers cinq heures du matin qu’elle a finalement pris fin. Si l’on ne déplore aucune perte en vie humaine, les dégâts matériels restent cependant très importants car rien n’a pu être sauvé. Les murs du bâtiment se sont écroulés, l’équipement intérieur, réduit en cendres. Sensibles à cette situation, les autorités administratives et politiques ainsi que l’ensemble de la population de la ville, toutes obédiences confondues, se sont mobilisées sur les lieux pour apporter leur compassion et leur réconfort à la famille. Sitôt informée, Madame la ministre Amah Marie Téhoua, toutes activités cessantes, s’est rendue d’urgence à Bongouanou. C’est le lieu d’attirer l’attention des plus hautes autorités du pays sur la nécessité d’installer et équiper des centres de secours d’urgence dans les différentes régions afin d’éviter pareille situation.

TANO KOFFI HENRI


Le Nouveau Réveil © 2005. Tous droits réservés
Réalisation et hébergement : Weblogy