Menu

 


Eglises évangéliques de Côte d`Ivoire et la crise post-électorale : La faillite de la foi

Nouveau Réveil- 17/5/2011 
   
Des prophéties qui ne s`accomplissent jamais, des guides plutôt politiques que spirituels, des fidèles désemparés. L`église évangélique de Côte d`Ivoire traverse une période de doute spirituel et de désintérêt quant à la ligne. Au début de cette faillite de la foi, la fin de Laurent Gbagbo.
Ce dimanche 8 mai, l`église des leaders de Cocody Plateau Dokui n`a pas son monde actuel. Les véhicules rutilants qui s`offraient en spectacle sur le parking construit, sans autorisation, sous une haute tension électrique, sont là, mais pas en grand nombre. Devant l`église, un 4X4 d`escorte sur lequel on lit " FRCI ", Forces républicaines de Côte d`Ivoire. L`on ignore si les deux éléments qui dorment sur les sièges repliés du véhicule sont là parce qu`ils ont accompagné un illustre fidèle, nouvellement rallié au Président Ouattara ou parce qu`ils y sont pour surveiller les faits et gestes du responsable de l`église. Ce responsable n`est personne d`autre que Guy Vincent Kodja, autoproclamé évêque (bishop) de l`église évangélique, fondateur de la Mission évangélique grâce de vie (Meg-Vie), dont l`unique temple est celui dit des leaders.
Pasteur Kodja est le neveu de Simone Gbagbo, la Première dame déchue, épouse impitoyable de Laurent Gbagbo, le Président déchu depuis le 11 avril dernier, qui a tenté de confisquer le pouvoir pendant quatre mois, grâce à ses mercenaires, ses miliciens et sa garde prétorienne, mais aussi grâce aux prophéties endiablées de sulfureux pasteurs évangéliques dont le plus célèbre est le prophète ( ?) Malachie.

L`église des fausses
prophéties
Ce dernier s`est rendu célèbre par l`abondante publication (par tous les canaux de la propagande : médias, presse, Internet, sms, etc.) de sept décrets prétendument signés au ciel dont les extraits relèvent plus de la comédie que de l`hérésie. Morceaux choisis : " Je voyais que des forces étrangères avaient pris d`assaut la Côte d`Ivoire. Elles ont attaqué partout avec des armes lourdes. Les détonations étaient insupportables. C`était presque le chaos en Côte d`Ivoire. Plusieurs institutions bancaires et des bâtiments ont été détruits. Chose bizarre dans ce songe, je ne voyais à aucun moment, l`armée ivoirienne (FDS). Ces forces étrangères semblaient avoir pris le dessus quand tout d`un coup, il y a eu une confusion, alors la situation s`est inversée et "ces forces ont pris la fuite. Nul ne pouvait expliquer comment la situation s`était renversée (…) Intitulée le choix du Président Gbagbo, cette étape sera l`une des plus merveilleuses histoires de tous les temps. J`avais dit, je le répète, je persiste et je signe que le Président Laurent Gbagbo est l`objet du choix de Dieu pour une Côte d`Ivoire nouvelle. Je ne ferai pas assez de commentaire là-dessus car tout œil le verra et toute langue le confessera, que Laurent Gbagbo est bel et bien le Président de la Côte d`Ivoire toute entière, pour le bonheur des Ivoiriens et pour la gloire de Jésus-Christ le Seigneur ".
Le prophète ( ?) Malachie terminait son décret par une exhortation aux chrétiens : " Frère, je crois qu`il doit bien exister une raison divine pour laquelle l`Eternel Dieu, celui que nous croyons sans relâche et depuis toujours, permet toutes ces choses. Attendons de voir ". Et les 6 jours d`attente qu`il avait prophétisés, au bout desquels Laurent Gbagbo sortirait vainqueur de ses ennemis, sont passés, sans que le miracle ne se produise. Persistant dans le faux, et depuis l`extérieur du pays où il s`est terré après son show médiatique, le prophète ( ?) Malachie continue de jurer, en dépit de l`évidence qui a fait de lui un gros menteur, que toutes ses prophéties, s`accompliront. De la pure folie…

Radiés et excommuniés
C`est sans doute parce qu`ils ont décelé la folie de l`entreprise des faux prophètes parmi eux, que certains responsables de l`église évangélique, sur le tard certes, ont décidé de sortir du silence complice et coupable dans lequel ils s`étaient presque tous enfermés, depuis que les révélations prophétiques toutes aussi farfelues que ridicules, concernant le couple Gbagbo, le couple " choisi de Dieu " ou " béni de Dieu ", ou encore " élu par Dieu ", empoisonnaient la vie politique et armaient de haine et de violence, des supporters chrétiens (quelqu`un a très méchamment employé le terme crétin, ce qui n`est pas très commode) de Laurent et Simone. Le Directoire national des églises évangéliques et protestantes de Côte d`Ivoire réunis le mardi 12 Avril 2011 à Cocody-Angré, 7ème tranche en session extraordinaire, seulement un jour après la capture du couple Gbagbo, a de ce fait prononcé des " fatwa " à l`encontre de plusieurs de ses membres. " Considérant l`implication directe de certains pasteurs dans les campagnes électorales. Considérant l`usage des symboles sacrés de l`Eglise évangélique protestante aux fins politiques par certains serviteurs de Dieu. Considérant les fausses prophéties animées par certains pasteurs et autres serviteurs de Dieu pour la cause d`un candidat malheureux entêté. Considérant le montage grossier et mensonger orchestré par certains pasteurs agissant au nom de l`Eglise évangélique protestante de Côte d`Ivoire. Considérant le caractère apolitique de l`Eglise évangélique et protestante de Côte d`Ivoire tel que défini par les textes et statuts fondamentaux régissant le fonctionnement de notre confession. Considérant le désordre spirituel engendré par les prises de position susceptibles de troubler la foi des fidèles évangéliques et protestants ", le directoire décide donc de radier et d`excommunier Laurent et Simone Gbagbo pour " crime de sang et blasphème ", de radier et de démettre le prophète ( ?) Malachie " auteur de la prophétie démoniaque et diabolique nommée les six décrets célestes qui ont contribué à l`entêtement du clan Gbagbo et confiscation du pouvoir contre la volonté du peuple de Côte d`Ivoire telle qu`exprimée dans les urnes".

Kodja, Dion et compagnie
Le directoire décide en outre de mettre " sous discipline " Dr Dion Robert, le président des Eglises baptistes œuvres et missions, le pasteur Ayo Paul, président en exercice du Haut Conseil et président du CNEPE-CI, le Bishop Kodja Guy Vincent, président de l`Eglise MEG-VIE, la révérende Kacou Willy, présidente du MPE et veuve du prophète Kacou Sévérin, l`évangéliste Kouamé Timothée, président de la Chambre haute, pour " leur implication directe dans l`entêtement du clan Gbagbo, pour faute grave, fausse prophétie, escroquerie, excitation à la haine et à la division religieuse ".
La décision signée du secrétaire général dudit directoire, le pasteur Makosso Camille Ariel Joshua, autoproclamé " Père du sursaut spirituel " ne s`est pas arrêtée à ces excommunications et " proclame la dissolution pure et simple du Haut Conseil, organe minutieusement mis en place par le couple Gbagbo aux fins de mettre les églises évangéliques et protestantes sous son emprise et son autorité pour des intérêts électoraux et politiques ".
Il reste à savoir si ces décisions de ces soldats de la 25è heure de la morale évangélique pourront, à elles seules, raviver le moral spirituel des troupes de fidèles, qui ne savent plus à quel saint se vouer.
Prince Béganssou


Le Nouveau Réveil © 2005. Tous droits réservés
Réalisation et hébergement : Weblogy