Menu

 


Attention danger !: 1.250T de riz contaminé sur le marché

Nouveau Réveil- 28/12/2009 
   
La société Sicor a importé 1250T de riz d'origine Uruguayenne comportant les étiquettes de production portant les dates d'expiration qui ont été simplement agrafées aux sacs. Avant la vente de ce riz, elle a sollicité l'autorisation de l'administration du commerce. En application du principe de précaution, l'administration a fait savoir à la société Sicor qu'elle allait procéder à des analyses physico-chimiques pour vérifier la bonne qualité du riz. Ainsi, le mercredi 30 septembre 2009, des prélèvements d'échantillon ont été effectués dans l'entrepôt où était stocké le riz conformément à la réglementation en présence des responsables de la société. A la fin des analyses, des échantillons ont été transmis à deux laboratoires nationaux à savoir le laboratoire national d'essai et de qualité de métrologie et d'analyse puis le laboratoire national d'appui au développement agricole. Il ressort des résultats que le taux de plomb contenu dans le riz importé par la Sicor est lourd et est de 23 mg par kg alors que la quantité de taux de plomb doit être inférieure à 0,20 mg. Les conclusions du gouvernement sont les suivantes. Selon les normes, ce riz est impropre à la consommation. La première correspondance a été communiquée à la société Sicor le jeudi 05 novembre 2009. Les résultats du laboratoire national d'appui au développement agricole, cette seconde, analyses a révélé que le taux de plomb est de 0,25 mg, supérieure à la norme qui est de 0,20 mg. Etant donné que ce riz est impropre à la consommation, le gouvernement décide de l'interdiction de la vente de ce riz de 1250 T sur toute l'étendue du territoire national, la réexportation de ce riz dans le pays d'origine, l'Uruguay, la prise de mesures pour procéder au contrôle systématique de tout riz qui entre en Côte d'Ivoire. La production par les administrations du commerce et de l'économie et des finances de rapports circonstantieux de ces mesures qui seront communiquées au conseil de ministre.
Fait à Abidjan le
25 décembre 2009
Félix Tyéoulou


Le Nouveau Réveil © 2005. Tous droits réservés
Réalisation et hébergement : Weblogy