Menu

  Le Nouveau Réveil - N° - lundi 29 juillet 2019

Menu
 Rubriques
- Accueil
- Santé
- Faits Divers
- Sport
- Déclarations
- Art et Culture
- NTIC
- Politique
- Économie
- Editorial
- Région
- Société
- Nécrologie
-
- Afrique
- Galerie Photos
 Informations
- Contacts
 Archives
Mois :
Année :
   
KIOSQUE NUMERIQUE
Achetez l'intégralité du journal Le Nouveau Réveil
au format numérique  - 
Investiture du président des jeunes de Fiassé (Yakassé-Attobrou) / Denis Kah Zion, parrain aux jeunes : « Mettez-vous ensemble pour le développement du village »

lundi 29 juillet 2019

Imprimer l'articleEnvoyer l'article par E-mail
L
a jeunesse de Fiassé a un nouveau président. Il se nomme Yapi Ehui Kévin. Il a été investi le samedi dernier, 27 juillet, sur la place publique du village. La cérémonie qui a eu lieu en présence de nombreuses personnalités politiques et administratives, la sous-préfet de Yakassé-Attobrou, et Denis Kah Zion, président-fondateur du groupe de presse “Le Réveil”, maire de Toulepleu et membre du Secrétariat exécutif, a connu une forte mobilisation de la jeunesse. Avant l’investiture du nouveau président, une plaque de bienvenue, érigée à l’entrée de Fiassé, a été inaugurée par la sous-préfet et le parrain. Ensuite, sur la place du village, un hommage a été rendu au doyen Amon Edih Georges, cadre et premier bachelier du village. A l’origine de la construction du centre polyvalent de Fiassé et de bien d’autres actions à l’endroit de sa communauté, l’homme a été célébré par les jeunes. Son nom et son portrait sont désormais sur le mur de ce centre, pour la postérité. Heureux de se voir immortaliser de son vivant, Amon Adih Georges n’a pas caché sa joie. A l’endroit des jeunes qui l’honorent, il a tenu à prodiguer ce conseil. « La cohésion est nécessaire pour le développement d'un village. La cohésion et l'entente des jeunes surtout. Je vous demande de ne pas écouter les commérages », leur a-t-il dit.


L’investiture

C’est vêtu d’une tenue traditionnelle que Yapi Ehui Kévin a fait son entrée sur la place du village. Après un tour d’honneur, il a pris place sur le siège installé pour l’investiture. Il est ensuite rejoint par la sous-préfet et le parrain, qui l’ont officiellement installé à la tête de l’Association des jeunes de Fiassé. Acclamé par tous, Ehui Kévin est conscient de ce qui l’attend. « C'est une charge, une lourde responsabilité que vous venez de me confier. Je vous en remercie, je ferai tout pour vous représenter en tous lieux et en toutes circonstances, contre vents et marées », a lâché le président. Avec humilité, le nouveau président a pris le temps de rendre hommage à ses prédécesseurs. Car, s’il représente aujourd’hui la jeunesse de Fiassé, c’est bien parce qu’il y a eu des personnes, avant lui, qui ont tracé les sillons de l’unité observée aujourd’hui. « J'ai de la joie à succéder à tous les anciens présidents qui ont œuvré pour la promotion de la jeunesse, et leur conviction à faire de notre village un modèle incontournable. Je considère ma mission comme une brique que je dois apporter à la construction de l'édifice,pour que d'autres puissent continuer ce chantier », a-t-il indiqué, avant de s’adresser à ceux qu’il représente. « Amis jeunes, le moment est venu de prendre conscience que nos parents comptent sur nous, et nous regardent. L'avenir de ce beau village, qui a vu naître de hauts cadres et personnalités de la région de La Mé, nous appartient. Nous ne devons pas être la honte de ce village. Agissons en union pour l'épanouissement et son développement. C'est main dans la main que nous allons réussir ce pari. Je serai le président en qui vous avez eu confiance. Au parrain, je voudrais dire merci pour sa disponibilité et ses conseils », a conclu Yapi Ehui Kevin.


« Les décisions des jeunes sont importantes »

Prenant la parole, à son tour, le parrain, Denis Kah Zion, a, d’entrée de jeu, situé le cadre de sa présence à Fiassé. « Un soir, j'ai été appelé par un frère qui m'a dit : "Monsieur le maire de Toulepleu, j'ai reçu un coup de fil de ma sœur de Fiassé, et les jeunes de Fiassé voudraient que tu sois leur parrain, pour l'investiture de leur nouveau président. Maire de Toulepleu invité à Fiassé, Yakassé-Atobrou, pour parrainer une cérémonie de la jeunesse, je me suis posé mille questions. En venant ici, dans la région de La Mé, où j'ai un grand-frère, le ministre Achi Patrick, où j'ai beaucoup d'amis, où je me sens toujours chez moi, où beaucoup de mes parents de l'Ouest vivent, j'ai été très content. Et je suis aujourd'hui fier d'avoir accepté de venir ici », a-t-il expliqué. Denis Kah Zion n’a pas manqué de féliciter le préfet du département, représenté par madame la sous-préfet et le directeur départemental de la jeunesse, pour le travail abattu : « Organiser des élections pour des jeunes, dans une localité, et même dans une famille, c'est prendre un risque. Je voudrais remercier l’ancien président qui, avec son bureau, ont travaillé et ont permis aussi le passage de témoin en douceur, au niveau de la jeunesse de Fiassé. A l'adversaire du nouveau président, qui n'a pas eu la chance d'être élu, je voudrais aussi dire merci. Au cours de cette cérémonie, nous aurions pu sentir quelques indices de ce que ces élections ont laissé des traces qui n'étaient pas bonnes. Mais ce que nous voyons aujourd'hui, c'est qu'il y a eu une élection démocratique, apaisée. Le vaincu a félicité le vainqueur, et, aujourd'hui, le vainqueur est là pour travailler pour tout le monde. Monsieur le président, merci pour votre humilité, merci pour votre discours. Tendez la main à ceux qui n'ont pas eu la chance d'être élus. Dans un village, chaque jeune a son idée, chaque jeune a son expertise. Nous souhaitons simplement, en tant que parrain, que vous vous mettiez ensemble pour vous occuper du développement du village », a conseillé le parrain au président investi. Maire de Toulepleu depuis 2013, Kah Zion est conscient de la force de la jeunesse. Il a rappelé que c’est grâce à elle qu’il a pris la tête du conseil municipal de sa commune. « C'est pour démontrer combien de fois les décisions des jeunes sont importantes. Mais en même temps, les jeunes doivent se mettre à la disposition de leurs parents. D'abord de la chefferie. Vous devez vous mettre à la disposition des femmes, des jeunes et de toutes les communautés vivant dans ce village, pour que votre mandat connaisse un grand succès. Je compte sur vous, afin que ce beau village connaisse la prospérité, le développement, la paix et surtout la cohésion sociale, sous votre mandature », a-t-il exhorté.

Par ailleurs, le président Ehui et son bureau n’ont pas attendu d’être investis pour travailler au développement de leur village. Ces réalisations n’ont pas échappé au parrain. « J'ai été président du Conseil d’administration de La Poste, je suis rentré dans ce village et j'ai vu ce que nous recherchons en Côte d'Ivoire, l'adressage des rues. Quand vous allez à Abobo, on vous dit de descendre au carrefour "Allocodrome". Quand vous allez à Yopougon, on vous dit carrefour "Lavage". Dans ce village, vous avez des rues, avec des noms. C'est déjà un bon travail, je voudrais vous en féliciter. A l'entrée du village, nous avons dévoilé la plaque qui dit "Kwaba Fiassé". Ce sont déjà des signes porteurs d'espoir », a-t-il encouragé. Sa présence à Fiassé, le maire de Toulepleu y voit tout un symbole. « Vous avez voulu que ce soit quelqu'un de l'Ouest qui vienne pour qu'on sente que la Côte d'Ivoire, c'est de l'Est à l'Ouest, c'est du Nord au Sud. Nous sommes venus, pour dire que la Côte d'Ivoire est une. Et ce que nous avons vu ici, des élections apaisées, nous le souhaitons pour notre pays. Nous le souhaitons pour la Côte d'Ivoire, nous souhaitons pour la paix. Je suis venu, j'ai vu Fiassé. Je voudrais exprimer mon souhait de voir mon village, Ziombly, être en jumelage avec le village de Fiassé. Et que nous nous fréquentions. Que l'Ouest vienne ici et que Yakassé-Atobrou Fiassé parte à l'Ouest. Nous voulons donc vous inviter à aller découvrir l'Ouest de la Côte d'Ivoire. A implanter chez nous ce que vous avez, et que nous aussi, nous venions ici pour apprendre la culture Attié. C'est cela la Côte d’Ivoire. Je sais que beaucoup étaient venus m'écouter pour autre chose, mais je suis venu parler de la jeunesse de Fiassé. Je souhaite que vous vous mettiez au-dessus de tout, ici, à Fiassé. Mettez-vous au-dessus de toutes les sensibilités politiques, ne vous intéressez qu'au développement, à la cohésion sociale et à la paix », a conclu le parrain.

Dernière à intervenir, la sous-préfet de Yakassé-Attobrou a remercié toutes les personnalités présentes à cette cérémonie, en particulier le parrain, Denis Kah Zion. Elle a également félicité les jeunes de Fiassé pour l'adressage des rues et d'autres actions qu'ils ont menées, avant de leur donner des conseils, à son tour. « Vous devez travailler en synergie avec la chefferie, vous êtes les yeux et les oreilles de la chefferie. Un village où la combinaison jeunesse-chefferie marche, ce village avance, ce village prospère », a déclaré la sous-préfet.

Notons que des chanteurs dont Alain Demari et un groupe artistique ont égayé le public.

EUSTACHE GNABA Achetez tout le journal

Le Nouveau Réveil

Le Nouveau Réveil © 2005. Tous droits réservés