Menu

  Le Nouveau Réveil - N° - mardi 25 juin 2019

Menu
 Rubriques
- Accueil
- Santé
- Faits Divers
- Sport
- Déclarations
- Art et Culture
- NTIC
- Politique
- Économie
- Editorial
- Région
- Société
- Nécrologie
-
- Afrique
- Galerie Photos
 Informations
- Contacts
 Archives
Mois :
Année :
   
KIOSQUE NUMERIQUE
Achetez l'intégralité du journal Le Nouveau Réveil
au format numérique  - 
Affaire Le "Nouveau Réveil" menacé par Dah Sansan du Rhdp: Le directeur général du quotidien réagit

mardi 25 juin 2019

Imprimer l'articleEnvoyer l'article par E-mail
L
ors d’un point de presse qu’il a animé dans l’après-midi du lundi 24 juin, le directeur général du quotidien, proche du Pdci-Rda, Eddy Pehe a pris à témoin l’opinion publique relativement aux menaces du député Dah Sassan du Rhdp. ‘’ nous prenons à témoin l’opinion nationale et internationale pour tenir le député Dah Sansan responsable de tout ce qui arrivera de mal aux travailleurs du "Nouveau Réveil", tant au bureau que sur le terrain partout en Côte d’Ivoire ; aux locaux abritant le siège du Groupe "Le Réveil".

Nous vous proposons l’intégralité de cette déclaration.


Mmes et messieurs les journalistes

Chers confrères !

Après la célébration du 18ème anniversaire de notre quotidien, le vendredi 21 juin dernier, j’aurai bien voulu vous rencontrer dans de meilleures circonstances que celles de cet après-midi. Mais, l’heure est grave. Pour le Groupe de presse "Le Réveil", pour les journalistes et pour l’ensemble des travailleurs de ce groupe. En effet, les menaces d’atteinte à l’intégrité physique des journalistes, qui ne font que leur travail, que nous croyions laissées dans le passé, sont revenues au galop. La dernière en date vient du Député Dah Sansan, président des jeunes du RDR et du RHDP, et président intérimaire, dit-on, de la section APF Côte d’Ivoire, qui a ouvertement menacé faire attaquer le "Nouveau Réveil".

Lors de la conférence de presse qu’il a animée le jeudi 20 juin dernier, au siège du RDR à la rue Lepic, le député Dah Sansan a vertement reproché au "Nouveau Réveil" de rappeler dans ses parutions les propos du ministre Kobenan Kouassi Adjoumani, porte-parole principal du RHDP qui a dit, entre autres, le mardi 11 juin dernier lors d’une conférence de presse tenue au Golf Hôtel: « Nous, RHDP, on n’a pas peur d’enrôler les étrangers pour constituer notre électorat ». Le "Nouveau Réveil" n’a fait que reproduire exactement ce que Adjoumani et que chacun des journalistes présents ce jour a entendu et noté. D’ailleurs les vidéos et enregistrements de cette conférence d’Adjoumani existent. Nullement nous n’avons interprété, encore moins manipulé les propos de Kobenan Kouassi Adjoumani comme Dah Sansan tend à le faire admettre en vue de justifier l’acte qu’il veut faire poser. Et comme pour organiser des représailles contre "Nouveau Réveil" pour avoir repris ces propos du porte-parole principal du RHDP, le député Dah Sansan, pilier du RHDP a déclaré dans son propos liminaire, et nous citons : « (…) Aujourd’hui, il y a des attaques qui sont lancées vers l’un des nôtres, le porte-parole du Rhdp, après sa conférence de presse. Et il se trouve des gens qui ont sorti ses propos qu’il a tenu de leur contexte et à la fin de chaque page du quotidien "Le Nouveau Réveil", on retrace qu’Adjoumani aurait dit que nous sommes fiers de faire des papiers pour frauder pour des Ivoiriens ou pour des étrangers. Vous voyez ? Ce n’est pas sain et ce n’est pas honnête. Si le journaliste pense qu’il peut tout écrire, mais le bon sens devrait lui permettre de savoir qu’il y a des choses qu’on ne fait pas. Cette façon de calomnier l’un des nôtres qui plus est, l’un de nos patrons, nous devons dire non à tout cela et je vais engager les jeunes au combat pour pouvoir faire renoncer cela à ces journalistes qui écrivent tout et n’importe quoi. Oui, parce que quand on parle, il y a ce qu’on dit et il y a ce qu’on veut dire aussi. Quand on parle il faut suivre ce qu’on veut dire. Mais si vous allez dire autre chose et que vous transformez ce qui est dit, nous ne pouvons pas accepter cela. C’est bien dommage que nous ayons des gens qui sont intellectuels et qui veulent forcement descendre dans la boue. Si des gens veulent descendre dans la boue, je ne pense pas qu’il y a mieux que des jeunes pour descendre dans la boue avec eux. Nous serons dans la boue avec eux et c’est sûr que nous allons sortir de la boue et les laisser plonger là-bas. Nous n’allons plus accepter que des gens attaquent les cadres du Rhdp. Nous n’allons plus accepter que des gens utilisent les manigances pour discréditer les cadres les plus illustres que nous avons. Le ministre Adjoumani n’est pas quelqu’un qui est méconnu au niveau des cadres du Rhdp et vous connaissez sa valeur. C’est un homme de valeur et de conviction. Qu’est-ce que l’on reproche à Adjoumani aujourd’hui ? Adjoumani est logique et cohérent avec lui-même. Je pense que les jeunes devraient chercher à être des hommes de conviction et des femmes de conviction comme le ministre Adjoumani. Il ne mérite pas que des gens jouent au petit esprit avec lui comme ce que nous voyons dans "Le Nouveau Réveil". Je pense qu’il est temps que "Le Nouveau Réveil" arrête d’écrire des bêtises pareilles. S’ils n’ont pas de réflexion, ils peuvent se contenter de beaucoup de livres qui existent et retracer certaines pensées qui peuvent instruire. Ce qu’ils écrivent ne peut instruire quelqu’un.

Un journal, c’est pour informer et c’est pour instruire. Ecrire au bas d’un journal qu’Adjoumani a dit ceci ou a dit cela, qu’est-ce que cela apporte. Il faut que les gens arrêtent cet esprit de division. Il faut que les gens arrêtent de diviser les Ivoiriens », fin de citations.

Bien de nos confrères qui étaient à cette conférence, n’ont pas publié cette partie dans leurs reportages. Mais, nous qui sommes directement et explicitement visés par ces graves menaces, ne pouvions passer cela sous silence. Nous détenons l’enregistrement de ces propos de Dah Sansan. Vous conviendrez avec, nous chers confrères, quand quelqu’un dit qu’il va mettre des jeunes au combat pour vous faire renoncer à ce que vous faites, il veut vous faire taire. Et nous avons des raisons de croire que nous faire taire avec des jeunes engager au combat, peut être de la même façon que l’on a fait taire Norbert Zongo au Burkina Faso il y a plus de 10 ans. Le député Dah Sansan ne pouvait honnêtement pas dire cela avec tant d’assurance, si quelque chose ne se préparait pas dans le sens de la liquidation physique du Nouveau Réveil et de ses travailleurs. Nous disons qu’une fois de plus, c’est Dieu qui a poussé sa langue à dévoiler ce qui se prépare, comme Dieu avait poussé son frère du Zanzan Adjoumani a dévoiler une stratégie du RHDP. C’est pourquoi, prenant ces menaces très au sérieux, nous prenons à témoin l’opinion nationale et internationale pour tenir le député Dah Sansan responsable de tout ce qui arrivera de mal aux travailleurs du "Nouveau Réveil", tant au bureau que sur le terrain partout en Côte d’Ivoire ; aux locaux abritant le siège du Groupe "Le Réveil".

Cher confrère, voilà l’objet de ce point presse. Nous avons véritablement peur.

Je vous remercie !

Le Directeur général du Groupe "Le Réveil"

Eddy PEHE Achetez tout le journal

Le Nouveau Réveil

Le Nouveau Réveil © 2005. Tous droits réservés