Menu

  Le Nouveau Réveil - N° - lundi 27 mai 2019

Menu
 Rubriques
- Accueil
- Santé
- Faits Divers
- Sport
- Déclarations
- Art et Culture
- NTIC
- Politique
- Économie
- Editorial
- Région
- Société
- Nécrologie
-
- Afrique
- Galerie Photos
 Informations
- Contacts
 Archives
Mois :
Année :
   
KIOSQUE NUMERIQUE
Achetez l'intégralité du journal Le Nouveau Réveil
au format numérique  - 
Fête des mères à Aboudé: Mme Nicole Ahouzi célèbre l’union et la solidarité

lundi 27 mai 2019

Imprimer l'articleEnvoyer l'article par E-mail
L
a fête des mères a été célébrée dans la ferveur totale, mercredi dernier, dans la sous-préfecture d’Aboudé. Les mamans ont participé nombreuses à cet événement marqué par un cross. Dès 9h, elles ont pris d’assaut la rue principale du village. On notait deux catégories de sportives : les jeunes mamans de 25 à 45 ans et les mamans de plus de 50 ans. Au cœur de l’organisation se trouvait le tout premier sous-préfet d’Aboudé, Zéhi Eva, qui fait corps avec ses populations, depuis son arrivée. Une fois de plus, les mamans d’Aboudé ont bénéficié du soutien de leur marraine naturelle, Mme Nicole Ahouzi, fondatrice de la Farandole internationale. Qui les a gratifiées de plusieurs présents. Absente au pays, Mémé Ahouzi s’est fait représenter par son petit-fils, Manuel Ahouzi, qui conduisait une forte délégation. L’ombre du doyen des cadres du canton Krobou, Jules Ahouzi, empêché, a plané sur cette fête où tous ont évoqué son nom en tant que grand mécène de tous les événements qui créent le bonheur dans le cœur des Krobou. Manuel Ahouzi a traduit les salutations de Mémé Ahouzi à ses filleules. « Elle a souhaité que les femmes d’Aboudé soient encore plus solidaires et qu’il ne faut jamais cesser d’avancer. Il faut que vous recherchiez votre autonomie car vous êtes les piliers qui soutiennent vos familles. Mettez à profit votre savoir-faire. Ne soyez jamais analphabètes, ce serait vous rendre aveugles, le monde évolue. Cet événement est une très belle initiative qui va, une fois de plus, renforcer l’union et la solidarité entre vous » a-t-il exhorté. La fête a pris fin dans la soirée par un concours miss Awoulaba.

JB KOUADIO

Envoyé spécial Achetez tout le journal

Le Nouveau Réveil

Le Nouveau Réveil © 2005. Tous droits réservés