Menu

  Le Nouveau Réveil - N° - lundi 27 mai 2019

Menu
 Rubriques
- Accueil
- Santé
- Faits Divers
- Sport
- Déclarations
- Art et Culture
- NTIC
- Politique
- Économie
- Editorial
- Région
- Société
- Nécrologie
-
- Afrique
- Galerie Photos
 Informations
- Contacts
 Archives
Mois :
Année :
   
KIOSQUE NUMERIQUE
Achetez l'intégralité du journal Le Nouveau Réveil
au format numérique  - 
Editorial/ Le message de Bédié et de Gbagbo aux Ivoiriens

lundi 27 mai 2019

Imprimer l'articleEnvoyer l'article par E-mail
A
ide-toi et le Ciel t’aidera ! Tel est le message de leurs Excellences Henri Konan Bédié, président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire-Rassemblement démocratique africain (Pdci-Rda) et Laurent Gbagbo, président du Front populaire ivoirien (Fpi), aux militants de leurs formations politiques respectives et à la Côte d’Ivoire entière en quête de réconciliation véritable et de paix. En effet, l’on se rappelle qu’à la date du mardi 07 mai 2019, le président Bédié avait dépêché une mission de quatre personnes, conduite par le Secrétaire exécutif en chef du Pdci-Rda, Professeur Maurice Kakou Guikahué, auprès du président Gbagbo à Bruxelles, en compagnie d’une délégation du Fpi conduite par son Secrétaire général, Dr Assoa Adou. Cette délégation du Pdci-Rda a, bien évidemment, échangé avec le président du Fpi sur des sujets d’intérêt commun concernant leur pays, la Côte d’Ivoire si chère à leurs cœurs. Exactement le jeudi 23 mai 2019, soit seize (16) jours après, le président Laurent Gbagbo mandatait son même Secrétaire général, Assoa Adou, à Daoukro pour rencontrer Henri Konan Bédié. A parcourir les deux communiqués issus de ces rencontres, on se rend compte de ce que les deux dirigeants éprouvent pour leur Terre commune, la Côte d’Ivoire. En langage diplomatique, la conclusion qui convient en de telles circonstances, c’est « identité de points de vue » ! Alors, si messieurs Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo ont appréhendé la substantifique moelle de nos préoccupations et aspirations en nous invitant à « Aide-toi, le Ciel t’aidera », une ode à l’union, ce serait de la tautologie d’avancer que la balle est dans le camp de leurs militants. Nous savons tous qu’un général d’armée, tout puissant qu’il soit, s’il n’est pas épaulé par une troupe soudée derrière lui, ne peut gagner aucune bataille. D’ailleurs, s’il n’a pas de troupes soudées et décidées derrière lui, il n’est rien. D’où, la fébrilité de certains à user de l’argent de l’Etat de Côte d’Ivoire, notre argent commun, l’argent du contribuable ivoirien pour faire chanter les gens, en débauchant les faibles qui s’accrochent à leurs tabourets que les Ivoiriens appellent désormais « la panse et la pitance ».

Pour tout dire, la balle est dans le camp des militants de ces grandes formations politiques que sont le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci) et le Front populaire ivoirien (Fpi). Si Bédié et Gbagbo invitent les militants et militantes à monter à bord de l’attelage « Aide-toi, le Ciel t’aidera », que leur reste-t-il à faire ? Une seule grande manœuvre : « Qui veut aller loin, ménage sa monture ». Qu’est-ce à dire ? Cela veut dire en peu de mots ce qui suit : il faut proclamer dans les bases à travers tout le pays que le Fpi et le Pdci-Rda sont désormais unis pour la conquête du pouvoir d’Etat en 2020. Et, ils ne sont pas seuls. Déjà, le Pdci-Rda s’est accordé avec pas moins de 23 partis politiques de l’échiquier national sur la marche du pays. Guillaume Kigbafori Soro, le maître du Nord, arrive avec les groupes qui lui sont proches. Danièle Boni, présidente de l’URD, acquise à la bonne cause, était à Daoukro, lundi 18 décembre 2018, pour féliciter le président Bédié de vive voix. Anaky Kobenan Innocent, Wodié Vangah Francis sont plus que partants. Des chefs, des guides religieux, des groupes de femmes, de jeunes, des associations de la société civile. En fait, toute la Côte d’Ivoire est prise dans un mouvement national de libération. Tous viennent avec la même foi et la même conviction pour aider une grande œuvre à s’accomplir. Dans ce vaste mouvement, le rôle des militants des formations politiques est essentiel.

Déjà, ils doivent mettre leurs réseaux en branle, former des commissions pour réfléchir au lendemain. Une piste parmi tant d’autres. Comment aller à l’élection présidentielle de 2020 ? Tout cela doit se discuter dans des Commissions et dès à présent. Les présidents Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo ont indiqué la voie, « Aide-toi, le Ciel t’aidera ». La réponse des militants doit être comme de l’eau de roche, claire : « Qui veut aller loin, ménage sa monture » dès maintenant par des réunions dans les bases pour faire barrage au moment indiqué à la triche comme lors des élections couplées municipales et régionales du samedi 13 octobre 2018 et remporter la victoire de la présidentielle de 2020 haut la main. A partir d’aujourd’hui, et comme le conseillait le laboureur à ses enfants, que nul quartier, nulle commune et cité, nul village et hameau n’existent sur le territoire ivoirien sans qu’ils ne soient visités par ceux qui ont entendu le message à eux adressé par Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo.

En ces heures de reconquête de la liberté violée, les militants du Pdci-Rda et du Fpi, et Dieu seul sait combien ils sont nombreux, qui adhèrent au message de Bédié et Gbagbo, en particulier, et les Ivoiriens, en général, oui, chacun doit retenir comme bouclier de victoire que :

-L’idéologie s’appelle la réconciliation

-L’idéologie s’appelle l’union

-L’idéologie s’appelle la paix

-L’idéologie s’appelle le développement

Toutes ces nobles idées traduites en actes pour devenir réalité grâce à la plateforme-Côte d’Ivoire impulsée par Bédié et Gbagbo. Que les débaucheurs et les arracheurs de tabourets sachent une chose : une grande maison ne reste jamais vide malgré les manigances des judas et des Brutus !

Dénis Kah Zion Achetez tout le journal

Le Nouveau Réveil

Le Nouveau Réveil © 2005. Tous droits réservés