Menu

  Le Nouveau Réveil - N° - lundi 13 mai 2019

Menu
 Rubriques
- Accueil
- Santé
- Faits Divers
- Sport
- Déclarations
- Art et Culture
- NTIC
- Politique
- Économie
- Editorial
- Région
- Société
- Nécrologie
-
- Afrique
- Galerie Photos
 Informations
- Contacts
 Archives
Mois :
Année :
   
KIOSQUE NUMERIQUE
Achetez l'intégralité du journal Le Nouveau Réveil
au format numérique  - 
Promotion de l’emploi jeunes : 26% de travail indécent en Côte d’Ivoire

lundi 13 mai 2019

Imprimer l'articleEnvoyer l'article par E-mail
L
e Bureau de coordination des programmes emploi-jeunes (Bcp-emploi donne satisfaction et inspire la confiance des partenaires financiers tels que la Banque mondiale et l’Agence française de développement (Afd) par ses résultats largement positifs. Ce qui lui permet de s’ouvrir à l’enseignement supérieur en termes d’amélioration du contenu des enseignements et d’impliquer largement des collectivités décentralisées (Communes et conseils régionaux). L’information a été donnée par Herman Toualy, coordonnateur du Bcp-Emploi, lors de la conférence de presse qu’il a animée le mercredi 08 mai 2019 à Cocody les Deux Plateaux, sur la politique sociale du gouvernement. En présence de la responsable de la cellule communication, Mlle Marie-Nicaise Niamké. A cette occasion, Herman Toualy a insisté sur les résultats enregistrés depuis 2012 avec le Programme emploi jeunes et de développement des compétences (Pejedec), financé par la Banque mondiale à hauteur de 50 milliards fcfa, le C2D emploi financé à hauteur de 10,2 milliards fcfa par l’Afd, puis du Projet d’insertion socioéconomique (Prise) financé par le Fonds japonais de développement social (Jsdf) soit 1,35 milliard fcfa. Le Bcp-Emploi totalise à fin mars 2019, 86 297 jeunes bénéficiaires dans ses projets Thimo, apprentissage, stage-emploi et entrepreneuriat etc. Poursuivant, le coordonnateur Toualy a exprimé la décision de son institution à faire la promotion de l’apprentissage à très grande échelle, afin de donner la chance à tous les jeunes déscolarisés, non scolarisés, jeunes diplômés ou non, jeunes entrepreneurs de se faire une place au soleil et être épanouis. Revenant sur le débat concernant la notion d’emploi et de chômage, l’expert dira : « Quand tu fais cabine cellulaire, tu as un travail, tu n’es pas au chômage selon la définition du Bureau ivoirien du travail (Bit). Cependant la Côte d’Ivoire enregistre 26% de travail non décent. C’est un autre débat. En Afrique, il n’y a pas de chômeur car tout le monde se cherche » a-t-il révélé avant d’exhorter l’Etat à prendre le relais des projets après le retrait des bailleurs.

S.A Achetez tout le journal

Le Nouveau Réveil

Le Nouveau Réveil © 2005. Tous droits réservés