Menu

  Le Nouveau Réveil - N° - mardi 17 mai 2016

Menu
 Rubriques
- Accueil
- Santé
- Faits Divers
- Sport
- Déclarations
- Art et Culture
- NTIC
- Politique
- Économie
- Editorial
- Région
- Société
- Nécrologie
-
- Afrique
- Galerie Photos
 Informations
- Contacts
 Archives
Mois :
Année :
   
KIOSQUE NUMERIQUE
Achetez l'intégralité du journal Le Nouveau Réveil
au format numérique  - 
Santé: Raymonde Goudou et Ahoua N’Doli livrent une ambulance à Assaoufoué (Bongouanou)

mardi 17 mai 2016

Imprimer l'articleEnvoyer l'article par E-mail
L
es populations d’Assaouffoué, un village de la sous-préfecture de N’guessankro dans le département de Bongouanou étaient en fête le samedi 14 mai dernier. La raison est que le centre de santé de ce village recevait une ambulance flambant neuve des mains de la ministre de la Santé, Raymonde Goudou Coffie et du Directeur de cabinet du Premier ministre, le Ministre Ahoua N’Doli Théophile. L’ambulance est un don du gouvernement.
Pour M. Anviré Marcellin, le président de la mutuelle de ce village « Ce don contribuera à sauver des vies or qui contribue à sauver une vie contribue au développement. Et donc contribue à l’atteinte de l’émergence parce que cet objectif ne peut être atteinte qu’avec des personnes en bonne santé ». Avant de traduire toute la gratitude des populations au donateur, c’est-à-dire le gouvernement. Quant à la ministre de la Santé, elle a rappelé que ce sont au total 466 ambulances qui ont été offertes en quatre ans de pouvoir du président Ouattara, tout en souhaitant que plus aucune femme ne meurt en couche lors de son évacuation. Toutefois, elle a déploré avant la remise de ce matériel roulant, qu’un bon nombre d’ambulances sont inopérationnelles parce qu’elles étaient des voitures personnelles des infirmiers, de sage-femmes ou de l’ambulancier lui-même. « Je ne veux pas de cela ici. Que cette ambulance soit bien entretenue », a-t-elle conseillé.
Se prononçant sur ce don, le ministre Ahoua N’Doli Théophile, a indiqué qu’elle “va sauver des vies de femmes, qui faute de moyen d’évacuation rapide, mouraient en couche; des vies d’enfants, qui faute d’ambulance, perdaient facilement, je dirais gratuitement, la vie; des vies d’hommes et de vieillards, qui auraient pu être sauvées, s’il y avait une ambulance pour les transporter rapidement”. C’est pourquoi il a salué “la très bonne politique de santé de proximité conduite par la ministre Raymonde Goudou Coffie”. Il a de ce fait, remercié le Premier ministre Daniel Kablan Duncan et le Président de la République Alassane Ouattara, dont la politique de la gratuité ciblée, permet “une plus grande fréquentation des centres de santé”. Achetez tout le journal

Le Nouveau Réveil

Le Nouveau Réveil © 2005. Tous droits réservés