Menu

  Le Nouveau Réveil - N° - mercredi 28 mai 2014

Menu
 Rubriques
- Accueil
- Santé
- Faits Divers
- Sport
- Déclarations
- Art et Culture
- NTIC
- Politique
- Économie
- Editorial
- Région
- Société
- Nécrologie
-
- Afrique
- Galerie Photos
 Informations
- Contacts
 Archives
Mois :
Année :
   
KIOSQUE NUMERIQUE
Achetez l'intégralité du journal Le Nouveau Réveil
au format numérique  - 
Journées du réseau ivoirien de télécommunication et de recherche : la Côte d’Ivoire veut mettre les Tics au cœur de l’enseignement

mercredi 28 mai 2014

Imprimer l'articleEnvoyer l'article par E-mail
L
e Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a organisé, hier, à l’amphi B du district de l’université Félix Houphouët-Boigny, en collaboration avec le Wacren et l’Aua, les premières journées du Réseau ivoirien de télécommunication pour l’enseignement et la recherche (Riter). Ces journées ont permis un partage d’expériences avec les autres réseaux membres du Wacren et les partenaires (Cirad, Ird, Renater, Cisco). A cette rencontre scientifique, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Gnamien Konan, a été représenté par le Directeur général de l’Enseignement supérieur, Pr. Krezoua Emmanuel qui a livré le message de son mandant. Pour lui, « Les technologies de l’information et de la communication (Tic) sont un moyen pour les pays pauvres d’accéder rapidement à l’émergence » tant l’usage des Tic, a-t-il ajouté, « s’impose à l’université ». Pour le ministre, les temps changent : « Il faut s’adapter au changement. Il faut avoir des universités virtuelles pour faire la formation à distance» a-t-il souhaité. La présidente de l’université a, elle, affirmé que « l’intégration des Tic dans l’enseignement est une priorité pour l’université Félix Houphouët-Boigny ». Elle n’a pas omis d’ajouter que « Riter est un outil indispensable ». Pour elle, des efforts ont été faits dans ce domaine, en attendant l’avènement des intranets au niveau des universités. « Grâce au Riter, l’effectif des étudiants, les ressources humaines est maîtrisé depuis 2011. Le Riter va permettre de résoudre le problème de la gestion intégrée des salles à travers un usage mutualisé » a-t-elle indiqué. Le président du comité scientifique, Pr. Kati-Coulibaly Séraphin, a dit quelques réalisations faites par le réseau : « Avec l’appui du projet e-éducation, en collaboration avec le ministère de la Poste et des technologies de l’information, nous avons obtenu l’interconnexion de trois universités : Félix Houphouët-Boigny, Nanghui Abrogoua et Alassane Ouattara, l’aménagement de huit amphithéâtres de télé-enseignement et la construction d’un data-center de grande capacité. Le secrétaire exécutif de l’Association des universités africaines n’a pas dit autre chose : « L’Aua salue le gouvernement ivoirien pour l’adoption du système Lmd et la qualité de l’enseignement ». Il a, par la suite, fait un exposé sur les avantages en matière de bourses, de stages, et d’échanges interuniversitaires avec l’Aua. Le maire de la commune de Cocody, dans son discours de bienvenue a reconnu, à propos, que le Riter pourrait être « un levier pour impulser, voire propulser les systèmes d’enseignement supérieur et de recherche à un niveau qui soit à la hauteur des attentes de nos gouvernants qui ambitionnent de faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent à l’horizon 2020 ».
Achetez tout le journal

Le Nouveau Réveil

Le Nouveau Réveil © 2005. Tous droits réservés