Menu

  Le Nouveau Réveil - N° - mardi 13 mai 2014

Menu
 Rubriques
- Accueil
- Santé
- Faits Divers
- Sport
- Déclarations
- Art et Culture
- NTIC
- Politique
- Économie
- Editorial
- Région
- Société
- Nécrologie
-
- Afrique
- Galerie Photos
 Informations
- Contacts
 Archives
Mois :
Année :
   
KIOSQUE NUMERIQUE
Achetez l'intégralité du journal Le Nouveau Réveil
au format numérique  - 
Moronou : développement / la tribu N’gattia s’organise

mardi 13 mai 2014

Imprimer l'articleEnvoyer l'article par E-mail
A
la demande de sa majesté Nanan Ehora Téhoa, chef de la tribu N’gattia, tribu comportant sept (07) villages, les chefs traditionnels de sa circonscription ainsi que les cadres se sont retrouvés le samedi dernier 10 mai à Kinimokro pour parler de développement. A cette occasion, officiellement intronisé en février dernier, Nanan Ehora Téhoa a investi de façon solennelle le bureau avec lequel il va diriger cette tribu et partant tout le Moronou. Selon Tiémoko Koffi, 1er notable de sa majesté Nanan Ehora Téhoa qui parlait au nom de celui-ci, «l’émergence de notre pays doit partir du développement de chaque localité. Au cours de cette réunion qui visait la réorganisation de l’institution des chefs de villages et de tribus pour une plus grande efficacité dans leurs actions en faveur du développement du N’gattianou, Nanan Ehora Téhoa a présenté son programme d’activité pour 2014 qui se résume en deux séminaires dont l’un à l’intention des chefs avec pour thème : « Formation des chefs à la gestion du village » qui sera animé par M. Assoumou Kabran, directeur de cabinet du ministre de l’Education et conseiller du chef ; puis l’autre à l’intention des mutuelles de développement avec pour thème : « centralisation des programmes de développement des mutuelles du N’gattianou », qui sera prononcé par M. Kadjo Angbonon, proviseur du lycée moderne de Dimbokro et également conseiller du chef de tribu. Aussi, cette réunion a-t-elle été l’occasion de jeter les bases pour le retour du siège royal du peuple Morofoè à son trône originel qu’est Kinimokro, de même que l’implantation définitive du royaume Morofoè. Sur ces deux questions, les discussions semblent très avancées. « Il ne reste plus que les derniers réglages à faire avec l’ensemble des chefs de tribus », a rassuré nanan Ahi Elingan Thomas. Pour le ministre Amah Marie Téhoua, 1er conseiller de cette chefferie et artisan de développement, « cette région du Moronou a perdu l’exercice effectif de son royaume. Et en le réinstaurant, cela permettra aux populations de parler d’une même et seule voix pour le développement du Moronou ». « Le chef de canton, poursuit, la vice-présidente de l’Assemblée nationale, a voulu innover en associant les hauts cadres surtout en intégrant une femme, que je suis dans son équipe. Nous aurons à rédiger le livre blanc du N’gattianou dont l’exécution se fera avec l’appui des cadres de la tribu », Aussi, le ministre Amah Téhoua a appelé les autres membres de l’équipe à tout mettre en œuvre pour la réussite de leur mission. « Méritons cette confiance placée en nous », a-t-elle conclu.

tkh Achetez tout le journal

Le Nouveau Réveil

Le Nouveau Réveil © 2005. Tous droits réservés