Menu

  Le Nouveau Réveil - N° - mardi 26 mars 2013

Menu
 Rubriques
- Accueil
- Santé
- Faits Divers
- Sport
- Déclarations
- Art et Culture
- NTIC
- Politique
- Économie
- Editorial
- Région
- Société
- Nécrologie
-
- Afrique
- Galerie Photos
 Informations
- Contacts
 Archives
Mois :
Année :
   
KIOSQUE NUMERIQUE
Achetez l'intégralité du journal Le Nouveau Réveil
au format numérique  - 
Organisation du Hadj 2013 : Le prix du pèlerinage passe de 1,5 à 2 millions Fcfa

mardi 26 mars 2013

Imprimer l'articleEnvoyer l'article par E-mail
L
e lancement officiel du Hadj 2013 a eu lieu, hier, à la rotonde de la Caistab. Le ministre Bamba Cheick Daniel, directeur de cabinet du ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la sécurité, qui le représentait, a dit ce qui change fondamentalement cette année. L’une des nouveautés est le prix du pèlerinage qui change. De 1,5 million l’an dernier, le pèlerin devra débourser cette année, malgré la subvention de l’Etat, 2 millions Fcfa ; une augmentation de 500 mille Fcfa qui se justifie, selon Bamba Cheick Daniel, par l’augmentation du prix des prestations et des charges en Arabie Saoudite. Le logement, la nourriture, le transport ont vu leur prix grimpé. D’ailleurs, l’envoyé de Hamed Bakayoko a souligné que «le coût du Hadj en Côte d’Ivoire est le plus bas dans la sous-région.» Au niveau du nombre de pèlerin, partant de la Côte d’Ivoire cette année, Bamba Cheick Daniel a dit que le quota est de 7000 pèlerins répartis comme suit «5500 sous la coupole de l’Etat et 1500 pour les organisations privées.» C’est Air Côte d’Ivoire qui s’occupera encore du transport des pèlerins pour cette édition. Le circuit est Abidjan-Médine-Mecque- Djeddah-Abidjan. Les inscriptions commencent aujourd’hui 26 mars et prennent fin le 31 mai 2013, délai de rigueur. Le président du Cosim, Bouakary Fofana, prenant la parole, a dit que le Hadj 2012 a été le mieux organisé depuis quelques années : «Les pèlerins sont revenus satisfaits et reconnaissants vis-à-vis de ceux qui l’ont organisé. Nous disons que si l’année dernière a été une réussite complète, nous sommes là pour dire d’en faire davantage. Le pèlerinage est un enjeu important. Faisons en sorte que ce soit un travail d’équipe, de synergie, d’harmonie, un travail organisé. Le problème, c’est entre nous-mêmes. Faisons en sorte qu’il n’y ait plus de problème entre nous» a-t-il dit. Le président du comité d’organisation, le Directeur général des cultes, Bamba Messemba, lui, n’a eu que des mots de remerciements à l’endroit de tous les acteurs. Il a aussi appelé à une solidarité autour du Hadj 2013 pour sa réussite. Le représentant du maire du Plateau, Amangou Jean Michel, a demandé l’autorisation au ministre de pouvoir accentuer le soutien apporté par le maire aux pèlerins de sa commune pour aider les plus défavorisés à effectuer le voyage à la Mecque.
FRANÇOIS KONAN Achetez tout le journal

Le Nouveau Réveil

Le Nouveau Réveil © 2005. Tous droits réservés