Menu

  Le Nouveau Réveil - N°2754 - lundi 7 mars 2011

Menu
 Rubriques
- Accueil
- Économie
- Editorial
- Politique
- Galerie Photos
 Informations
- Contacts
 Archives
Mois :
Année :
   
KIOSQUE NUMERIQUE
Achetez l'intégralité du journal Le Nouveau Réveil
au format numérique  - 
Les femmes du Rhdp annoncent une grande marche demain :“Nous resterons dans les rues jusqu`au départ de Gbagbo”

lundi 7 mars 2011

Imprimer l'articleEnvoyer l'article par E-mail
A
près avoir portées un réconfort moral et financier aux familles des femmes tombées la semaine dernière sous les balles assassines de la force pro-Gbagbo, les leaders des femmes du Rhdp ont conjointement animé à la résidence de la présidente Touré Aya Virginie, aux 2 Plateaux, une conférence de presse. A cette occasion, elles ont indiqué les sentiments qui les animent après leur mission à Abobo et annoncé les prochaines actions inscrites à leur calendrier. "Cette journée a été chargée de beaucoup d'émotion. Les femmes du Rhdp que nous sommes, sommes allées témoigner aux familles éplorées d'Abobo, la compassion des présidents du Rhdp et de tout le gouvernement du président Alassane Ouattara ainsi que de tous les membres du Rhdp", a indiqué d'entrée de jeu la présidente Dao Coulibaly de l'Ufpdci. " Nous avons vu des familles choquées, perturbées et attristées par ce qui s'est passé. Mais des familles qui ne sont pas désespérées. C'est ce qui d'ailleurs nous a remonté le moral. Nous avons rencontré des familles qui, bien qu'ayant perdu un membre, sont déterminées à continuer le combat de la justice et de la vérité jusqu'au bout. Nous partions tristes mais ils nous ont adressé des paroles qui nous ont fortifiées. Ils nous ont dit qu'ils sont déterminés à poursuivre le combat jusqu'à l'installation de leur président, Alassane Ouattara. Désolées par rapport à ce qui est arrivé mais les familles ne sont pas émoussées ", a dit Mme Touré Virginie. Sa collègue de l'Udpci, Mme Dié Bonaho, a annoncé à sa suite la prochaine action à mener en ces termes. "Nous avons choisi la journée du 8 mars qui est une année internationale de la femme pour pleurer nos morts. C'est-à-dire tous ceux qui sont tombés sous les balles assassines de Laurent Gbagbo et son clan. Nous allons dénoncer les crimes odieux qu'ils ont commis sur les femmes et sur leurs enfants et protester contre l'usurpation du pouvoir par Gbagbo et installer Alassane Ouattara. Nous sommes déterminées et la répression de Gbagbo ne nous fera pas reculer". Mme Traoré Pauline a ajouté ''Nous resterons dans les rues jusqu'à ce que notre président, Alassane Ouattara, occupe effectivement son fauteuil. Gbagbo a mangé son totem en tuant les femmes à Abobo. Trop c'est trop''. Les conférencières ont par ailleurs lancé un appel à toutes les femmes de Côte d'Ivoire, éprises de paix à sortir, habillées en noire nombreuses demain dans les rues.
F B
Achetez tout le journal

Le Nouveau Réveil

Le Nouveau Réveil © 2005. Tous droits réservés