Menu

  Le Nouveau Réveil - N°2406 - lundi 28 décembre 2009

Menu
 Rubriques
- Accueil
- Économie
- Politique
- Région
- Société
- Sport
- Galerie Photos
 Informations
- Contacts
 Archives
Mois :
Année :
   
KIOSQUE NUMERIQUE
Achetez l'intégralité du journal Le Nouveau Réveil
au format numérique  - 
Planification, efficacité, paiement des pensions : La Cgrae réclame son autonomie financière

lundi 28 décembre 2009

Imprimer l'articleEnvoyer l'article par E-mail
A
Bassam, le Conseil d'administration de la Caisse générale de retraite des agents de l'Etat, Cgrae, a produit un document dans lequel, il "réclame l’autonomie financière" de ladite caisse. Pour favoriser un meilleur dynamisme de ses activités.
Réuni à Grand-Bassam, les 16, 17 et 18 décembre dernier, le Conseil d'administration de la Caisse générale de retraite des agents de l'Etat (Cgrae), sous la présence effective de son président, Gustave Fagnidi Djédjé, a planché sur deux (2) points essentiels : l'adoption du projet de budget de l'exercice 2010 et du projet de contrat de programme de la Cgrae élaboré pour une période de 3 ans (2010-2011-2012).
Sur le projet de budget annuel 2010, le Conseil a, après délibération, adopté à l'unanimité le budget de la Cgrae qui prend en compte l'ensemble des prévisions des recettes et des dépenses (paiement des pensions, fonctionnement et investissement).
Le projet de contrat de programme a donné l'occasion aux membres du Conseil de plancher sur l'avenir de la Cgrae sur une période triennale. Ce document, soumis à la réflexion, définit clairement les obligations de l'Etat de Côte d'Ivoire et celles de la Cgrae dans le cadre de la gestion des pensions civiles et des Forces de défense et de sécurité (Fds) pour permettre à la Cgrae de mener ses activités avec succès.
Le document proposé par le comité ad'hoc d'élaboration du projet et soumis à l'examen des administrateurs comprend trois (3) parties :
La convention entre la Cgrae et l'Etat de Côte d'Ivoire, instituant un contrat de programme ; le contrat de programme sur la période de 2010 à 2012 et le chronogramme de mise en œuvre du contrat de programme.
Le programme d'activité présenté dans le contrat de programme porte sur 6 domaines.
Le cadre juridique et institutionnel de la Cgrae. Il s'agit de la transformation du cadre juridique de la Cgrae, société d'Etat en une Institution de prévoyance sociale (Ips) pour lui permettre de remplir plus efficacement sa mission d'organisme à vocation sociale.
Le recouvrement des cotisations de retraite. L'idée est de permettre à la Cgrae d'avoir les ressources nécessaires pour le paiement des pensions est en progression constante. Pour ce faire, la Cgrae devra recevoir la totalité des précomptes effectués sur les salaires des fonctionnaires et agents de l'Etat qu'elle gérera de façon autonome.
La Cgrae devra en outre être dotée de moyens coercitifs dans le cadre du recouvrement forcé des cotisations auprès des débiteurs.
Le paiement des prestations sociales. La mise en œuvre de ce contrat de programme doit permettre non seulement à la Cgrae d'améliorer la qualité du service offert aux pensionnés mais aussi et surtout d'accroître le niveau des pensions de retraite avec l'institution d'une retraite complémentaire par capitalisation. La Cgrae devrait, par ailleurs, disposer d'agences à l'intérieur du pays pour rapprocher ses services des usagers et des pensionnés.
La gestion administrative, comptable et financière. Au plan administratif, la Cgrae doit embrasser l'intégralité des activités des pensions avec la liquidation des pensions et le paiement de celles-ci.
Au plan financier, l'idée maîtresse est l'autonomie financière à accorder à la Cgrae pour lui permettre de réussir une planification efficiente de ses activités, de collecte des cotisations et de paiement des pensions. Il s'agit, en somme, de clarifier le rapport de la Cgrae avec ses partenaires extérieurs que sont : le ministère de la Fonction Publique, la Direction de la Solde et le Trésor public.
L'informatique. La Cgrae doit doter ses services d'outils modernes de travail en s'appuyant sur les Nouvelles technologies de l'information et de la communication (Ntic). Aussi, est-il recommandé à la Cgrae d'adapter son dispositif informatique à l'évolution de son métier.
La communication. Dans le cadre de sa politique de communication, la Cgrae doit, d'une part, concevoir et mettre en œuvre une politique globale de communication en direction des assurés et, d'autre part, améliorer le niveau d'information des fonctionnaires et des retraités sur le régime de retraite qu'elle gère.
Source :
Service Communication Cgrae
NB: Les titres et surtitre sont de la rédaction

Achetez tout le journal

Le Nouveau Réveil

Le Nouveau Réveil © 2005. Tous droits réservés