Menu

  Le Nouveau Réveil - N°2406 - lundi 28 décembre 2009

Menu
 Rubriques
- Accueil
- Économie
- Politique
- Région
- Société
- Sport
- Galerie Photos
 Informations
- Contacts
 Archives
Mois :
Année :
   
KIOSQUE NUMERIQUE
Achetez l'intégralité du journal Le Nouveau Réveil
au format numérique  - 
Le gouvernement choisit son candidat

lundi 28 décembre 2009

Imprimer l'articleEnvoyer l'article par E-mail
L
e 7ème congrès de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d'ivoire (Fesci), a ouvert ses portes hier Dimanche 27 décembre, au forum du campus de Cocody, sous le thème : "Amélioration du rendement dans le système scolaire et universitaire en Côte d'Ivoire : quelle participation pour la Fesci". C'était l'ambiance habituelle. Chants, danses, coups de sifflets, tam-tam, cris de joie et slogans fusaient de partout. A la cérémonie d'ouverture, Gilbert Bleu Lainé, ministre de l'éducation nationale, par ailleurs co parrain du congrès, a félicité la Fesci pour ses actions. "Je vous remercie pour votre sens de citoyenneté dans les paroles et dans l'esprit. Il nous faut l'aider à retrouver sa marque, sur la marche du développement" a-t-il soutenu. Poursuivant, Bleu Lainé a surtout exhorté les congressistes à plus de responsabilité. "Combattez la violence à l'intérieur des établissements scolaires. Travaillons à relever les défis du civisme et du social" a-t-il conseillé. Avant lui, Evariste Méambly, président du Comité national de soutien aux forces de défense et de securité (Conasfor) a offert 5 millions de fcfa à la Fesci pour la construction d'une boutique-école. Charles Blé Goudé, président du Cojep, entouré de nombreux anciens de la Fesci, dont Maréchal KB, a vivement exhorté les congressistes au rassemblement autour de Secrétaire général qui sera élu. "Faites bloc autour de celui qui sera élu dans l'intérêt du mouvement. Choisissez celui qui peut incarner l'idéologie de la Fesci. Je vous demande pardon ! Vous n'avez pas le droit de nous honnir. L'histoire nous regarde. La Fesci est un mouvement que personne ne maîtrise jamais" a-t-il reconnu en appelant les congressistes au respect du chef. A la fin de la cérémonie d'ouverture, Cissé Ibrahim Bacongo, co parrain du congrès est arrivé pour apporter son soutien aux fécistes. Le nouveau secrétaire général de 2010-2012 de la Fesci sera connu ce matin. Notons que Guédé Yoro, l'un des 4 candidats officiels, en dissidence avec la Fesci version Augustin Mian, organise simultanément, un autre congrès au lycée scientifique de Yamoussoukro. Que cette tension n'embrase pas l'école déjà fragile.
SERGE AMANY

Achetez tout le journal

Le Nouveau Réveil

Le Nouveau Réveil © 2005. Tous droits réservés