Menu

  Le Nouveau Réveil - N°2406 - lundi 28 décembre 2009

Menu
 Rubriques
- Accueil
- Économie
- Politique
- Région
- Société
- Sport
- Galerie Photos
 Informations
- Contacts
 Archives
Mois :
Année :
   
KIOSQUE NUMERIQUE
Achetez l'intégralité du journal Le Nouveau Réveil
au format numérique  - 
7ème congrès de la Fesci : Le dissident Zagol Alain Durand, élu nouveau SG de la Fesci, hier, à Yamoussoukro

lundi 28 décembre 2009

Imprimer l'articleEnvoyer l'article par E-mail
L
a Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d'Ivoire (Fesci) connaîtra des jours difficiles dans les heures qui viennent ? Tout porte à le croire vu la tenue du congrès parallèle hier dimanche 27 décembre 2009 au Lycée Scientifique de Yamoussoukro en marge de celui programmé à Abidjan à la même date. Ces assises qui ont vu la participation de plus de 400 délégués venus de tout le pays a été l'occasion pour ceux-ci de désigner le tout nouveau Secrétaire général de la Fesci. Zagol Alain Durand dit "Hugo Chavez", c'est désormais le nom qu'il faudra retenir pour parler de la Fesci. Il vient d'être élu à la majorité des participants (314 voix) face à son adversaire du jour Guédé Yoro Gérard qui n'a eu que 81 voix sur les 395. Après donc sa brillante élection, celui qui se réclame désormais le n°1 des élèves et étudiants de Côte d'Ivoire s'est prêté aux questions des hommes des médias. Ainsi se prononçant sur ce congrès, il a dit ceci "C'est à Yamoussoukro que nous avons fait le vrai congrès de la Fesci parce que le débat était plus démocratique. Il n'y avait pas de pression. Les congressistes ont fait les ateliers dans un bel esprit de fraternité et c'est ce que nous recherchons à la Fesci. Et nous pensons que c'est le meilleur congrès qui vient d'être organisé à Yamoussoukro. Mes ambitions sont nombreuses, nous avons un grand challenge et nous savons que la tâche ne sera pas facile mais nous allons faire un effort pour être à la hauteur des espérances des étudiants de la Fesci. Car nombreux sont les étudiants qui voudraient avoir une Fesci plus responsable, une Fesci plus démocratique, une Fesci qui dépassionne le débat" a-t-il situé les uns et les autres avant de se prononcer sur le bicéphalisme programmé de la structure en ces termes: "Il n'y a pas de bicéphalisme à la tête de la Fesci. Je suis le nouveau Secrétaire général de la Fesci. Et donc il n'y a pas de bicéphalisme. Notre politique, c'est d'ôter le comportement militariste de la Fesci Le congrès d'Abidjan est une mascarade. C'est une mascarade et je ne sais pas à quoi ça répond. Mais les jours vont nous situer. On verra effectivement le Secrétaire général que les élèves aiment ou que les étudiants aiment. De par le programme, de par les actions qu'on mènera sur le terrain, on verra qui est vraiment le Secrétaire général national de la Fesci. Car il faut ramener le groupuscule se réclamant de la Fesci et qui a abandonné l'école. Il nous faut ramener tous nos camarades à l'école…" a-t-il précisé avant de rassurer que l'école se portera désormais bien "Il n'y aura pas de perturbation à l'école. Je vous le garantis. Nous ne sommes pas à l'époque moyenâgeuse. Nous sommes des personnes réfléchies et les délégués qui sont là sont venus d'eux-mêmes. Et vous constatez de par vous-mêmes que certains délégués continuent de venir. Nous sommes conscients que l'école ivoirienne a des problèmes. Nous allons très vite nous mettre au travail pour mettre tout le monde dans la cadence. Nous avons un grand programme que nous allons faire sans violence. Nous ne sommes pas dans une situation de guerre ni dans une situation de belligérance. Nous sommes élèves et étudiants et notre crédo, c'est le retour à l'école. Et donc nous allons expliquer la quintessence de notre programme. Nous allons montrer aux yeux de la nation que la Fesci a son rôle à jouer, qu'elle peut dépasser les débats politiques pour recentrer le débat autour des intérêts des élèves et étudiants." Notons que ce congrès s'est tenu sans la présence d'aucune autorité politique et administrative de la capitale politique.
Jean Paul Loukou à Yakro


Achetez tout le journal

Le Nouveau Réveil

Le Nouveau Réveil © 2005. Tous droits réservés