Menu

  Le Nouveau Réveil - N°2271 - vendredi 17 juillet 2009

Menu
 Rubriques
- Accueil
- Économie
- Nécrologie
- Politique
- Société
- Sport
- Galerie Photos
 Informations
- Contacts
 Archives
Mois :
Année :
   
KIOSQUE NUMERIQUE
Achetez l'intégralité du journal Le Nouveau Réveil
au format numérique  - 
Yobouet Arsène (président de la FIB) : “Nous irons défendre crânement les couleurs ivoiriennes”

vendredi 17 juillet 2009

Imprimer l'articleEnvoyer l'article par E-mail
L
es Eléphants boxeurs prendront part du 20 au 26 juillet prochain au championnat d'Afrique des Nations de Boxe .A 48heures de leur départ, le président de la fédération ivoirienne de Boxe, Yobouet Arsène, nous situe sur les chances des Eléphants boxeurs à ce rendez-vous.


Partez-vous avec combien de boxeurs ?

Il y a quatre (4) boxeurs qui sont partants. Nous quittons Abidjan ce samedi pour l'île Maurice.


Etes-vous suffisamment préparés pour ce rendez-vous ?

Nous avons, depuis le 10 juin 2009, entrepris la préparation externe. Qu'est-ce à dire ? La préparation externe consiste à faire venir les boxeurs de l'équipe nationale sélectionnés en salle qui s'entraînent pendant 15 jours. Le travail se fait 2 fois par jour.. Les boxeurs ont été internés à l'hôtel de la Bourse du travail. Durant les 15 jours de mise au vert, les enfants ont travaillé d'arrache-pied avec le collectif des entraîneurs de l'équipe nationale.


L'absence de combats de préparation n’est-elle pas un handicap pour vous ?

Non, je ne le pense pas. Nous avons eu des sparing partners. Et mieux, nous avons dosé notre politique pour ce 16ème championnat d'Afrique en collant cela à la réalité de notre championnat national. Nous avions fait tout notre championnat sur une durée d'une année. Donc nos boxeurs sont en jambes, et mieux, depuis le 11 avril, les champions de Côte d'Ivoire amateurs sélectionnés en équipe nationale à Bonoua ont été mis dans l'anti-chambre pour le travail de préparation.


Quelles sont les différentes catégories dans lesquelles vont boxer nos Eléphants ?

Nous avons Yobouet Davi qui boxe dans la catégorie des poids mouches 51 kg, Gbessi Dodo Euloge dans la catégorie des supers légers 64 kg, Sidibé Ali dans la catégorie des super-walters 69 kg et Botibi Léandro dans la catégorie des mi-lourds 81kgs. Je voudrais rappeler que concernant les compétitions africaines, nous étions au Burkina l'année dernière où nous avions été qualifiés pour ce championnat auquel nous prenons part cette année. Nos garçons sont à la hauteur


Autrement dit, vous avez une idée de nos adversaires ?

Oui bien sûr. Nous avons eu la chance d'organiser à Abidjan la zone 3. Les pays qui se retrouvent aujourd'hui à l'Ile Maurice ont participé à cette compétition d'Abidjan. Donc nous avons le même niveau que ces pays car nous nous connaissons très bien. Nos poulains savent comment boxer en international. Toutes les techniques de combat ont été enseignées aux boxeurs et ils iront défendre crânement les couleurs de la Côte d'Ivoire


Interview réalisée par De Bouaffo
et Amoin K. S. C (Stg) Achetez tout le journal

Le Nouveau Réveil

Le Nouveau Réveil © 2005. Tous droits réservés