Menu

  Le Nouveau Réveil - N° - jeudi 16 juillet 2009

Menu
 Rubriques
- Accueil
- Santé
- Faits Divers
- Sport
- Déclarations
- Art et Culture
- NTIC
- Politique
- Économie
- Editorial
- Région
- Société
- Nécrologie
-
- Afrique
- Galerie Photos
 Informations
- Contacts
 Archives
Mois :
Année :
   
KIOSQUE NUMERIQUE
Achetez l'intégralité du journal Le Nouveau Réveil
au format numérique  - 
Les enseignants Udpci accusent :/ “Blon a reçu la mission de déstabiliser l’Udpci”

jeudi 16 juillet 2009

Imprimer l'articleEnvoyer l'article par E-mail
L
e samedi 04 juillet 2009, Monsieur SIKI BLON Blaise, dans une tonutruante conférence de presse, s'affranchissant de toute morale et attaquant tous azimuts le Président du parti auquel il prétend encore appartenir, fait croire à l'existence d'une crise interminable au sein de l'UDPCI.
L'histoire personnelle et la nature de la personne commise à l'œuvre commandent que nous, enseignants, en tant qu'intellectuels, aidions les populations en général et en particulier les militants de l'UDPCI à décrypter les nombreux signaux émis par le très honorable BLON SIKI aux fins de prendre l'opinion publique nationale et internationale à témoin.
Camarades militantes, camarades militants
Mesdames et Messieurs,
Que reproche Monsieur BLON SIKI au candidat de l'UDPCI ?
Pour le trop sérieux journal bleu, la bible de la refondation, "Notre Voie" les griefs de Monsieur SIKI BLON Blaise à l'endroit de Président MABRI, candidat de l'UDPCI aux présidentielles du 29 novembre 2009, s'articulent autour de trois (03) grands points.
1-La mauvaise gestion financière
2-La mauvaise gestion des hommes
3-L'ingratitude du Docteur Albert TOIKEUSSE MABRI (ATM)
Tous ces arguments aussi puérils les uns que les autres ne résistent guère à la moindre analyse scientifique et intellectuelle. Jugez-en vous-mêmes.
4-De la prétendue mauvaise gestion financière.
Deux sous points meublent ce chapitre.
5-a - Le détournement de la subvention étatique de l'UDPCI par MABRI
Cette manne n'est ni remise en main propre au président MABRI ni proposée sur le compte personnel de celui-ci.
Comme tout parti politique sérieux, l'UDPCI a un compte avec au moins deux signataires. Les mouvements sur ce compte peuvent être vérifiés à tout moment.
6-b- Le prétendu financement du congrès par Monsieur Laurent GBAGBO.
Le Président GBAGBO aurait remis sur intervention de ATM 50.000.000 Frcs CFA pour l'organisation du congrès.
A l'époque des faits, ATM n'était qu'un SGA de l'UDPCI. De plus quel intérêt GBAGBO aurait-il à financer une tendance de l'UDPCI contre son poulain AKOTO ?
Par ailleurs, on peut noter quelques faits marquants :
-refus de l'hôtel Ivoire à quelques heures du congrès
-saisine du tribunal par AKOTO YAO et consorts pour l'annulation du congrès.

2- De la mauvaise gestion des hommes
Le sieur BLON, en soutenant ATM, avait misé sur son jeune âge pour espérer le manipuler à souhait. Aujourd'hui, il se rend compte qu'il s'est lourdement trompé :
-Le cas de l'élection de Président de la jeunesse de l'UDPCI
-Le cas du positionnement des cadres UDPCI à de hauts postes dans l'administration.
-Quand on a le parcours qui est le sien, le Président MABRI ne peut que connaître les hommes et leur gestion (président du MEECI, Médecin,…)

3- De l'ingratitude du Docteur Albert TOIKEUSSE MABRI (ATM)
De quelle ingratitude parle-t-il ? MABRI hier Ministre de la Santé, aujourd'hui Ministre des Transports ? il le doit au respect de la mémoire du Général ROBERT GUEI qui l'avait déjà choisi bien avant son assassinat.
Tout comme Madame DIE BONAHO Céline, Présidente de l'UFUDPCI ;
En réalité que cache cette sortie ? Quels en sont les vrais mobiles ?
"La visite d'Etat" du Président GBAGBO a permis au camp présidentiel de se convaincre définitivement de l'enracinement de l'UDPCI à l'ouest et de la popularité de son leader charismatique.
La nouvelle mission confiée au sieur SIKI BLON Blaise par le clan présidentiel est donc de déstabiliser l'UDPCI, contre forte récompense, après avoir échoué à la première mission qui était d'amener le Président MABRI à renoncer à sa candidature aux élections présidentielles.
Aujourd'hui donc, SIKI BLON Blaise prépare les esprits à accepter l'assassinat du Président MABRI. On se rend compte à travers cette prise de position que SIKI BLON Blaise n'est pas étranger à l'assassinat du Président GUEI Robert et de son Secrétaire Général BALLA KEITA.
Au regard de toutes ces agitations, on comprend aisément que Monsieur BLON a de tout temps œuvré pour que l'ouest montagneux passe sous le contrôle de Monsieur Laurent GBAGBO.
Monsieur BLON est donc prêt à tout pour honorer son pacte avec le diable.

Conclusion :
Rappel historique de l'acte posé contre GBAGBO en 1990 par SIKI BLON Blaise.
En considération de tout ce qui précède et en prenant en compte sa dernière sortie, Monsieur BLON Blaise s'est de lui-même exclu définitivement de l'UDPCI.
L'UDPCI continuera sa marche victorieuse sans lui mais avec le Docteur Albert TOIKEUSSE MABRI (ATM).
Ces déclarations de Monsieur BLON ne sont qu'une tempête dans un verre d'eau. Si l'UDPCI s'est remise de la mort du général GUEI, et de celle du Dr BALLA KEITA et des départs tonitruants de bien des membres fondateurs, elle continuera sa marche glorieuse sans Monsieur BLON Blaise.
En définitive, le REA appelle ses membres et l'ensemble des militants de l'UDPCI à la sérénité et du reste à l'écoute des mots du parti pour la victoire du Président Albert TOIKEUSSE MABRI (ATM) aux élections présidentielles prochaines.
Le Président
ZRAKPA Roger
Achetez tout le journal

Le Nouveau Réveil

Le Nouveau Réveil © 2005. Tous droits réservés