Menu

  Le Nouveau Réveil - N° - jeudi 16 juillet 2009

Menu
 Rubriques
- Accueil
- Santé
- Faits Divers
- Sport
- Déclarations
- Art et Culture
- NTIC
- Politique
- Économie
- Editorial
- Région
- Société
- Nécrologie
-
- Afrique
- Galerie Photos
 Informations
- Contacts
 Archives
Mois :
Année :
   
KIOSQUE NUMERIQUE
Achetez l'intégralité du journal Le Nouveau Réveil
au format numérique  - 
Crise à l’Udpci/Des jeunes de la région des 18 Montagnes à Mabri/“Vous êtes régulièrement la cible des négriers politiques sans foi ni loi”

jeudi 16 juillet 2009

Imprimer l'articleEnvoyer l'article par E-mail
P
résident Mabri et cher Frère,
Si nous avions été militants ou sympathisants de votre parti l'UDPCI, nous n'aurions pas assez de force et d'intelligence pour vous écrire la présente lettre ouverte ; par crainte d'être traités de partisans aveugles ou aveuglés…mais nous avons cette chance de n'être que de la région des Montagnes, d'être des citoyennes et des citoyens, observateurs attentifs de la vie politique de notre pays la Côte d'Ivoire en général et en particulier notre région, la région des Montagnes.
Président, nous savons tous à l'ouest qu'un Homme de la trempe de GUEI Robert, notre regretté Aîné, est irremplaçable. Mais quand les circonstances de la vie faisaient qu'il venait à disparaître comme c'est le cas maintenant, pour lui succéder, on a besoin d'un Homme de conviction, de mémoire et de devoir…Et vous en êtes bien un. C'est pourquoi, depuis que vous avez eu la lourde responsabilité de présider aux destinées du parti politique de notre Aîné, Feu le Général GUEI Robert, vous avez été régulièrement la cible des négriers politiques sans foi ni loi, qui pullulent dans notre région.
Après l'épisode des GUE Pascal (avant dernière recrue du FPI), NOTOUA Youdé, TIA Koné, BLEU Lainé Gilbert, c'est aujourd'hui le tour de Monsieur BLON Blaise de se choisir pour vous porter l'estocade au profit de son nouveau maître ou partenaire dans le processus de développement de la région des Montagnes.
Président et cher Frère, nous sommes aujourd'hui heureux de savoir grâce à BLON Blaise que Monsieur Laurent GBAGBO nous aime !...
30 décortiqueuses ! Nous avons envie, vraiment envie de demander à monsieur BLON ce que valent 30 décortiqueuses à côté de toute la manne pétrolière de notre pays, sans compter les revenus du café et du cacao. Monsieur BLON n'est pas économiste pour faire une telle évaluation. Nous le concédons…Mais 30 décortiqueuses peuvent-elles nous faire oublier ce qui est arrivé à notre frère GUEI Robert le 18 septembre 2002 ? 30 décortiqueuses peuvent-elles nous faire les stigmates des bombardements des SUKOI et des MI 24 ? Non, Président MABRI ! Non ! C'est impossible. Il y a dans la vie des choses qui vous marquent au fer rouge ; qu'on peut pardonner mais qu'on ne peut pas oublier. C'est pourquoi entre ces lignes, nous vous demandons de tenir. De tenir dans l'adversité. D'être grand comme le Général l'a été…Vous savez ceux qui font l'histoire ne l'écrivent pas forcément…Il faut tenir, pas pour une quelconque vengeance mais pour que la région des Montagnes n'oublie pas. Pour que la Côte d'Ivoire n'oublie pas.
Désormais, comme le dirait l'autre, nous voyons clairement le dos des nageurs.
Nous avons identifié ces politiciens qui, du haut du piédestal de leurs intérêts égoïstes, aliènent le Peuple des Montagnes.
Mais ce que ces Messieurs ne savent peut-être pas, c'est que ces dernières années, la Région des Montagnes a fait le deuil de ces fils indignes, tous des prostitués politiques.
Président MABRI, le chemin est long et semé d'embûches mais souvenez-vous des vœux de GUEI. Souvenez- vous de la lutte des Peuples. La roue de l'histoire, nous sommes avec vous, Président.

Des Fils de la Région des Montagnes
dixhuitmontagnes69 @yahoo.fr
Achetez tout le journal

Le Nouveau Réveil

Le Nouveau Réveil © 2005. Tous droits réservés