Menu

  Le Nouveau Réveil - N°2198 - lundi 20 avril 2009

Menu
 Rubriques
- Accueil
- Économie
- Politique
- Société
- Sport
- Galerie Photos
 Informations
- Contacts
 Archives
Mois :
Année :
   
KIOSQUE NUMERIQUE
Achetez l'intégralité du journal Le Nouveau Réveil
au format numérique  - 
Mariage de Véronique AKA et Denis BRA-KANON à Augerville la rivière : Un scenario hollywoodien

lundi 20 avril 2009

Imprimer l'articleEnvoyer l'article par E-mail
C
hâteau, Hélicoptère, Rolls-Royce, Feu d'artifice, VIP, Champagne… sont les éléments du décor du troisième et probablement dernier mariage de l'ancien ministre d'Houphouët-Boigny, qui a eu lieu, mercredi 15 avril 2009 au golf du château d'Augerville, dans un petit bourg du Loiret.
C'est loin des regards indiscrets et dans la plus stricte intimité familiale élargie au cercle restreint de leurs vieux amis que monsieur et madame BRA-KANON se sont offerts cette fête de légende digne d'un conte de fée. Au menu des présences, le Comte de Paris, la princesse d'Arabie, madame Houari BOUMEDIENE, madame Thérèse HOUPHOUËT-BOIGNY, SE M l'Ambassadeur Pierre-Aimé KIPRE et le Président du Front National, Jean-Marie LE PEN, entre autres invités. Il était 16 heures lorsqu'a commencé la cérémonie civile dans la petite mairie du village, grande d'à peine 60 m2. Une demie heure après, les nouveaux mariés sont montés à bord d'une Rolls-Royce de rêve pour parcourir les trois cent mètres de distance en ligne droite, qui séparent la mairie du village et le château, sous des pétales de roses déversées par hélicoptère sur les mariés et la tribu de privilégiés. Toast de rigueur, petits fours, cakes, cocktail et champagne ont été servis au vin d'honneur sous une mélodie chaloupée d'un piano et d'une chanteuse de charme. Les invités ont ensuite regagné leurs suites dans le château pour un petit repos et se bichonner afin de se retrouver à 20 heures pour le dîner. Plateaux de fruits de mer, foie gras, Viande rouge aux asperges, fromage et pâtisserie, arrosés de rouge et de blanc. Quant au "Cheu", no comment ! On pourrait y prendre son bain. Dans la nuit du château, une surprise de taille attendait les convives : Un feu d'artifice original d'une vingtaine de minutes rythmé au concerto d'une musique philarmonique a égaillé tout le village. La fête s'est poursuivie le lendemain avec un dejeuner spécialement ivoirien. Une dizaine de mets du pays profond, confectionnée par des cuisinières venues du pays a été servie.

Source: Abidjansurseine Achetez tout le journal

Le Nouveau Réveil

Le Nouveau Réveil © 2005. Tous droits réservés